« Je ne suis pas fou vous savez »



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Je ne suis pas fou vous savez »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edouard B. Dream

~ Prejudice is Ignorance ~

avatar

Masculin AGE : 41
MESSAGES : 2288
DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Méfiez-vous des apparences...

COPYRIGHT : Edouard =)

MessageSujet: « Je ne suis pas fou vous savez »   Août 24th 2010, 14:32

« Je ne suis pas fou vous savez »


  • J'avais froid et faim, mais j'avançais quand même au travers des cachots de l'immense école de magie Poudlard. Me forçant à ne pas claquer des dents, je me frayais un passage le long des labyrinthes que formaient les sous-sols de l'école, que je connaissais presque comme ma poche il fallait l'avouer. Depuis le temps que j'arpentais les couloirs, je ne pouvais que les connaître. Dans les cachots pas de tableau ornant les murs ni de quelconque chaleur, rien que des vieilles armures rouillées incapables de parler et des pierres plus vieilles que le directeur lui-même - ce qui paraissait impossible en somme - comme seules décorations.

    A mes côtés un jeune élève de Serpentard, un sixième année pour être précis. Je ne l'avais jamais eu en cours mais je le connaissais via le professeur Dumbledore qui m'avait chargé d'une 'mission' un peu spéciale à son sujet. En effet, il paraissait comme tous les autres à déambuler dans les couloirs à ses heures perdues, mais sa nature était toute autre. Il n'étaient pas nombreux dans l'école à l'être, mais ce charmant jeune homme en apparence était en réalité un loup-garou, qui pouvait devenir extrêmement féroce lors de ses transformations mensuelles.

    Et c'était moi que le sort avait choisi - à croire qu'il s'acharnait sur moi ces temps-ci - pour l'accompagner à chaque fois dans les cachots, puisqu'on ne pouvait pas se permettre de le laisser ni en liberté, ni de le faire sortir du château. Aussi, ce soir-là j'étais donc sur le chemin de sa triste cellule d'une nuit dans laquelle il allait pouvoir s'acharner sur les murs sans blesser rien ni personne. J'avais déjà été témoin de transformations de ce genre, mais la première fois que j'avais vu l'élève changer de forme, j'avais pâli quelque peu. C'est très impressionnant, et bien qu'il eut été enfermé, je m'étais vite éclipsé afin de le laisser se battre avec ses démons intérieurs.

    Après quelques - longues - minutes silencieuses à travers le dédale de pierres, nous arrivâmes enfin à sa prison. Ignorant le froid et l'humidité, je sortis les clés de ma poche et, remontant ma capuche sur ma tête, j'entrepris d'ouvrir la cellule. L'élève ne disait pas un mot, à vrai dire je n'avais pas beaucoup de conversation et j'évitais toute forme de complicité avec les élèves, surtout avec le Serpentards. Ce n'était pas que je ne les aimais pas, mais leur triste réputation m'avait amplement suffit, et tous les contacts possibles avec l'un d'eux ne m'attirait pas. Aussi, si je pouvais éviter de m'en faire des 'amis', je le faisais.

    Je poussais gentiment l'élève à l'intérieur de la cellule avant de souffler un peu.


    -Tu as besoin de quelque chose ?

    J'avais pour habitude de lui demander ça, après tout c'était tout de même un humain et je n'étais pas franchement méchant. Mais je doutais que pendant ses périodes 'd'absence', il avait réellement besoin de quelque chose. Mais j'étais professeur, j'étais là pour le protéger ainsi que les autres, pas pour l'enfermer comme un bout de viande jusqu'au lendemain.

    En attendant la réponse de l'élève, je me pris à penser pourquoi on m'avait choisi moi et pas un autre. C'est vrai après tout je n'étais ni le plus courageux, ni le plus bavard, ni le plus qualifié pour ça. Il existait bien d'autre professeurs capable de le faire. Car en ce moment, j'avais la désagréable impression que tout m'était confié, et je détestais ça. Pas que je n'aimais pas les responsabilités, mais j'avais toujours peur de me tromper.

    J'avais raté le repas dans la Grande Salle ainsi que la montée aux dortoirs. Je m'en fichais un peu en fait car je ne mangeais pas souvent, mais me retrouver dans les cachots, à cette heure-ci, en compagnie d'un loup-garou, bien qu'il n'ai que 17 ans m'effrayait un peu. Je n'étais pas froussard, mais j'évitais les ennuis.



[HRP]Je précise donc que Rudeyna va devenir l'apprenti de Lukas et que Lincoln s'en prend logiquement à Lukas Donc je pensais que Rudeyna pouvait répondre peut-être en premier, ensuite irruption de Lukas puis Lincoln ? Sauf si vous avez d'autres idées Pour ce qui est de la morsure de Rudeyna, je pense que tu pourrais attendre que Lukas te le dise ou quelque chose dans le genre ? Car si tu me mords maintenant, ça n'a pas beaucoup de sens Voilà si vous avez des questions posez-les soit par MP soit via la box [HRP]

O_o oo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oo o_O


« On ne remplace pas l'irremplaçable »


    Wavin' Flag Club
    « I will be Stronger »
    [size=7]JUST LIKE A WAVING FLAG
    [/size]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/edouard-billie-dream-t695.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/edouard-s http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/ed-t752.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-d-edouard-b-dream-t961.htm http://www.harry-potter-forum.com/autres-lieux-f109/a-chacun-son-ghetto-chacun-porte-son-propre-fardeau-pv-charlotte-t1082.htm
Rudeyna Lokiboda

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

avatar

MESSAGES : 27
DATE D'INSCRIPTION : 21/08/2010


MessageSujet: Re: « Je ne suis pas fou vous savez »   Août 25th 2010, 14:41



♦ Aujourd'hui c'était une journée spéciale pour Rudeyna , la pleine lune . Ces nuits spéciaux où Rudeyna se transforme en loup garou . Lors de ses transformations il devient une bête agressif et assoifé de sang . Il a rendez vous avec le professeur Dream devant le cachot , ou il passera la nuit à s'acharner contre les murs et la porte pour sortir de ce cachot de malheurs ou le froid te transperce les os . Néanmoins il aimé passer du temps dans son corps de loup garou , tous le monde l'évite , le redoute , il aime cette impression de grandeur et si la transformation n'aurais pas était aussi douloureuse , il aurait bien aimé rester dans ce corps plus souvent .

♦ Il descendait les escaliers menant aux cachots en espérant que cette fois-ci la douleur ne serait pas aussi intense que la dernière fois . Il passait dans une porte secrète qui était un raccourcis pour accèder le plus rapidement au plus vite dans les cachots . Car le froid intense qui y régner pourrait rendre fou n'importe qui. Il pensait au professeur Dream . C'était ce genre de personnage mystérieux , bizzare . Il était ni homme , ni femme c'est pour ça qu'il préfère l'appeller professeur Dream . Arrivé devant le cachot il apperçut le professeur . Ils se regardèrent silencieusement et Edouard poussa gentiment et timidement l'élève de Serpentard .


-Tu as besoin de quelque chose ?

Rudeyna se retourna vers le professeur et lui répondit d'une voix rauque

-Non

Ce n'était pas vraiment la personne que Rudeyna apprécit le plus à l'école . Mais il ne voulait pas lui répondre d'une manière trop ferme elle ne lui à rien fait . Quand soudain Rudeyna entendit un bruit derrière lui comme ci quelqu'un descendait les cachots en courant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas A. Krüger

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

avatar

AGE : 23
MESSAGES : 424
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE :

COPYRIGHT : Moi & LJ

MessageSujet: Re: « Je ne suis pas fou vous savez »   Août 26th 2010, 09:15








    Ce soir était le soir de la pleine Lune. La fameuse nuit qui effrayait ou émerveillait tout les enfants du monde, moldus comme sorciers. Cela dépendait de ce que les parents leur avaient conté comme histoires.
    Et cette nuit là était particulière pour Lukas Krüger. Seul, il marchait discrètement sous les étoiles, tel une ombre. Vêtu de la tête au pieds d'une longue robe de sorcier noire, les mains gantées, une épaisse capuche sur la tête, on ne distinguait pas son visage, ni aucune parcelle de la surface de son corps à la peau claire.
    Et pour cause, ce soir, il avait revêtu son habit de Mangemort. Ce soir, il avait une mission à remplir.
    Et il la remplirait, coûte que coûte, quel qu'en soit le prix à payer.

    Depuis l'attaque du ministère, au début de l'été dernier, le Seigneur des Ténèbres, son maître n'arrêtait pas de s'agiter. Jamais Lukas ou autre mangemort ne l'avait vu si actif, même il y a dix-sept ans, avant la chute provoquée par ce chanceux de Harry Potter. Il était heureux, sûr de lui, de sa puissance. Il avait retrouvé ses pouvoirs, il était redevenu ce qu'il était : le sorcier le plus puissant au monde, le plus grand sorcier de tout les temps.
    Depuis cet évènement donc, ce n'était pas de tout repos pour les Mangemorts. En ces temps troubles où la guerre éclatait peu à peu, sans tabou et sans masque, entre l'Ordre et ses supporteurs, et le Seigneur des Ténèbres et ses Mangemorts, ils avaient de quoi occuper leurs nuits.
    Chaque Mangemort y était passé, tous avaient eu des missions. Certains y avaient perdu beaucoup, dont l'estime du Seigneur, d'autres y avaient gagné. Lukas jusqu'ici n'avait rien eu de sérieux à faire. Et depuis quelques temps, le bruit courait qu'il serait le prochain à y passer, ce qui ne l'étonnait pas. C'était donc sans surprise, et avec un peu d'appréhension que Lukas avait répondu à la convocation de son maître. Celui-ci lui avait alors ordonné de remplir une tâche des plus délicates, et ce complètement seul, enfin presque, afin de passer inaperçu.
    Concrètement, cette mission était risquée pour lui, et en même temps très importante, et Lukas devait l'avouer, très excitante en temps que Mangemort.
    il devait se rendre à Poudlard, afin de rejoindre Rudeyna, un élève loup-garou et futur mangemort que Lukas avait prit sous son aile, dans sa cellule de transformation située dans les cachots. Une fois là-bas, il devrait interroger le professeur l'accompagnant sur les membres de l'Ordre à Poudlard. Tout cela dans la discrétion la plus totale bien entendu. Une fois les infos récoltées, il avait pour consigne de supprimer le professeur afin de ne laisser aucune preuve derrière lui, et s'enfuir du château pour ramener les informations à son maître.

    Oui, c'était une mission suicide, mais Lukas tenait à la réussir. Qu'importaient les conséquences. Quiconque tenterait de l'arrêter verrait sa vie s'écourter aussitôt.Car ce soir, toute humanité avait quitté son esprit et son cœur était devenu plus sombre encore que le noir du ciel nocturne.

    Son timing était précis. Il devait arriver devant la cellule avant que le professeur aie fait demi-tour, et il devait commencer l'interrogatoire avant que Rudy ne se soit transformé. Ainsi, ils récolteraient les informations quand Rudeyna sera toujours humain, et Lukas pourrait ensuite enfermer le professeur avec le loup-garou une fois le travail fini. Il n'aurait aucune chance d'en réchapper, surtout sans sa baguette.
    Bien sûr, le plus difficile semblait être déjà l'entrée dans Poudlard. Cette école était surprotégée des entrées nuisibles par des dizaines et des dizaines de sortilèges plus puissants les uns que les autres, et ce sous la direction d'Albus Dumbledore. Donc oui, ce n'était pas simple.
    Mais le Seigneur avait pensé à tout. En effet, son entrée serait simple comme bonjour. Severus Rogue ayant l'entière confiance de Dumby, il ouvrirait la route à Lukas, sans rien laisser remarquer.
    Lukas était protégé par l'heure. A cette heure-ci, toute l'école était encore dans la Grande Salle car c'était la fin du repas, et lorsque Lukas aurait fini son travail, ils seraient tous retournés dans leur salle commune respective.

    Tout semblait donc parfait. Trop parfait.

    Lukas arriva donc devant la grille du parc de l'école. La lune n'était pas encore présente dans le ciel, ce n'était que le tout début de la nuit. Comme prévu, il n'eut qu'à s'avancer pour que la grille s'entrouvre, lui laissant l'espace suffisant pour passer de l'autre côté.
    Une fois dans le parc, Lukas ne s'attarda pas sur le paysage, ne se laissant pas envahir par les souvenirs lui revenant en tête. Il devait rester concentré s'il ne voulait pas rater la mission.
    Il traversa rapidement et discrètement le parc, tel une ombre. Il arriva très vite aux marches menant à l'entrée du château, et les monta quatre à quatre. Il utilisa un sortilège de désillusion et pénétra ensuite dans le Hall, puis se glissa vers les cachots. Il regarda en direction de la Grande Salle, d'où provenait un brouhaha atténué par l'isolation magique des murs. Il eut une rapide pensée pour Bastian, son fils, qui devait certainement être en train de se restaurer en ce moment même.
    Il entra dans les cachots, et progressa rapidement, traversant d'un pas vif les nombreux couloirs, ne prenant pas garde au silence oppressant et à l'ambiance froide, il y était habitué après avoir passé sept ans à Serpentard. Il descendit au pas de course les escaliers, n'ayant pas de difficulté à se retrouver dans le labyrinthe des cachots. Il désactiva le sortilège de désillusion, puis regarda sa montre. Il était dans les temps, mais son instinct lui disait de tout de même se presser.

    C'est donc ainsi qu'il descendit les derniers escaliers, pénétrant dans le sombre couloir le plus enfoncé dans les cachots du château. Au bout de ce couloir, une cellule très sécurisée. C'était là que Rudy subissait ses nuits de pleine lune.
    Et, comme prévu, la porte était ouverte, et un homme se trouvait devant cette même porte.
    Il longea le mur se trouvant derrière le professeur, captant sans difficulté les mots prononcés par le professeur et Rudy. Le gentil prof demandait à Rudeyna s'il avait besoin de quelque chose... comme c'était mignon... Lukas eut presque envie d'en ricaner, mais il se contenta d'un sourire narquois. Il arriva juste derrière le professeur, et se mit à un endroit où celui-ci pourrait très vite le voir, rien qu'en se retournant. Lukas regarda alors le prof d'un air curieux, se demandant s'il le connaissait ou s'il devrait lui demander son petit nom au cours de leur gentille entrevue. Et ce qu'il vit lui donna envie d'éclater de rire : il reconnaissait cet homme.
    C'était Edouard Dream, un de ses camarades à Poudlard. Il n'avait qu'un an de moins que Lukas, et ce dernier s'amusait particulièrement à ennuyer le Serdaigle, l'humiliant sans cesse et lui jetant parfois des sorts pas très sympas. C'était donc normal que Edouard le déteste particulièrement.
    Et l'ironie du sort était que ce soir là, la donne ne changerait pas, et que le souffre-douleur serait encore l'ancien Serdaigle, devenu prof. Il aurait tout le loisir de haïr Lukas pour la dernière fois de sa vie.
    Il regarda le visage de Edouard. Merlin qu'il avait changé. Il était plus beau garçon que ça, à Poudlard. S'il avait eu envie de changer de look, c'était réussi, mais pas au niveau esthétique.
    Pensant cela, Lukas laissa échapper un petit rire moqueur, sentant que c'était le moment de passer à l'attaque.

    Lukas - « Bonsoir Edouard. Tu te rappelles de moi ? »

    Ceci dit le professeur, surpris, tourna comme prévu la tête vers Lukas. Ce dernier rit à nouveau, et abaissa sa capuche, tout en pointant sa baguette en direction de Edouard.

    Lukas - « Nous avons à discuter un peu ce soir, ça ne t'embête pas ? Expelliarmus ! »

    La baguette de Edouard atterrit dans les mains du mangemort, satisfait. Il afficha à Edouard un sourire machiavélique, dévoilant ses dents blanches soigneusement alignées. Toujours sa baguette pointée vers le prof, il fit un geste en direction de la cellule.

    Lukas - « Rentre là-dedans, ne discute pas, sinon j'ai de quoi te faire taire rapidement, crois-moi. »

    Il suivit le professeur, et resta à la porte de la cellule. Il regarda Rudeyna, et eu un sourire pour le jeune homme.

    Lukas - « Bonsoir Rudy. Ce soir tu auras de quoi t'amuser, cela changera des pleines lunes habituelles... Tu es prêt ? »





[HRP : On peut peut-être avancer un peu du genre un tour, et seulement après Link arrive, comme ça on a le temps de commencer un peu l'interrogatoire ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-harrypotter.forumactif.com/personnages-valides-f7/c-est-le-papa-kruger-qui-arrive-cette-fois-fini-le-18-08-t2983.htm#55140 http://world-of-harrypotter.forumactif.com/bible-de-vos-rp-s-f9/ http://world-of-harrypotter.forumactif.com/amis-et-ennemis-f12/les-liens-de-lukas-kruger-mangemort-t2986.htm
Edouard B. Dream

~ Prejudice is Ignorance ~

avatar

Masculin AGE : 41
MESSAGES : 2288
DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Méfiez-vous des apparences...

COPYRIGHT : Edouard =)

MessageSujet: Re: « Je ne suis pas fou vous savez »   Août 27th 2010, 12:42

  • Lukas ▬ « Bonsoir Edouard. Tu te rappelles de moi ? »

    Je n'avais pas entendu la personne entrer, ni encore moins se diriger vers nous. J'étais tellement pressé de retourner auprès de mes collègues dans la Grande Salle ou dans mon bureau si le repas était fini, que j'en avais oublié d'être sur mes gardes. Pourtant, le château était très bien gardé et je m'y sentais en parfaite sécurité. Quelle fut ma surprise lorsque je reconnu le détesté Lukas Krüger, ancien Serpentard aux manières qui ne me plaisaient pas, qui prenait un malin plaisir à 'm'embêter' lors de notre scolarité. Ce personnage se croyait tout permis, car il était à Serpentard et aussi car il avait un an de plus que moi.

    Il était cependant ridicule car au vu de son accoutrement, il était sur qu'il avait mal tourné. Mais ça ne m'étonnait même pas car sa destinée semblait déjà toute tracée, même à 17 ans. Je ne l'avais jamais aimé et c'était réciproque. Aujourd'hui, la donne allait changer, du moins je l'espérais car j'étais en très mauvaise posture. Mais les temps avaient changé, j'étais devenu professeur, certes j'avais changé du moins en apparence, j'étais dans l'école Poudlard, là où des centaines d'élèves et des professeurs se trouvaient. Je crois que Lukas n'était pas forcément dans son élément.

    Il me confisqua ma baguette très facilement, sans que je puisse bouger le petit doigt. Il m'avait pris pas surprise et j'étais assez confus en le voyant. Le temps de reprendre mes esprits j'étais déjà désarmé. Face à un mangemort c'était assez embêtant. Surtout face à un mangemort et un loup-garou puisqu'il semblait évident que Rudeyna était l'un des leurs.


    Lukas ▬« Rentre là-dedans, ne discute pas, sinon j'ai de quoi te faire taire rapidement, crois-moi. »

    J'entrais dans la cellule humide, croisant le regard de l'élève de Serpentard. J'étais sur d'une chose : quoi que fasse Rudeyna ce soir, il le paierais un jour ou l'autre. S'il m'arrivait quelque chose, de superficiel ou de grave, mon cousin prendrait en chasse les éventuels personnes qui m'auraient attaquées jusqu'à ce qu'il arrive à ses fins. De plus, je faisais parti de l'Ordre de Phénix, et ses membres ne laisseraient pas un quelconque crime impuni.

    Edouard ▬ « Comment aurais-je pu t'oublier hein ? toi l'éternel Serpentard à la grande gueule. Je vois que tu as terminé comme je le pensais. »

    Je l'observais, de ma cellule de fortune. Je frissonnais puis me ressaisit. Il n'avait pas tellement changé après tout. Je n'avais jamais su pourquoi il me détestait. Peut-être que c'était un gêne commun à tous les Serpentard de Poudlard de détester toutes les autres maisons. Comme s'il n'y avait qu'une loi entre eux et nous, celle du sang.

    Edouard ▬ « Je ne doute pas de tes manières pour me faire taire. Cependant, les temps ont changé Lukas. »

    La simple évocation de son nom me tira une grimace. Cet homme me répugnait en tous points, des pieds à la tête.

    Edouard ▬ « Et me tuer ne t'amènerait pas à grand chose, à part une mise à prix de ta tête. Ce qui ne me déplairait pas d'ailleurs. »

    J'esquissais un sourire derrière mon masque de maquillage. Ma capuche toujours remontée sur ma tête, j'étais quand même étonné qu'il m'ai reconnu. Depuis toutes ces années, mon apparence avait bien changée.

    Edouard ▬ « Et je trouve ça tellement lâche de menacer quelqu'un qui est désarmé... Ça doit être digne d'un mangemort tel que toi. »

O_o oo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oo o_O


« On ne remplace pas l'irremplaçable »


    Wavin' Flag Club
    « I will be Stronger »
    [size=7]JUST LIKE A WAVING FLAG
    [/size]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/edouard-billie-dream-t695.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/edouard-s http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/ed-t752.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-d-edouard-b-dream-t961.htm http://www.harry-potter-forum.com/autres-lieux-f109/a-chacun-son-ghetto-chacun-porte-son-propre-fardeau-pv-charlotte-t1082.htm
Lukas A. Krüger

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

avatar

AGE : 23
MESSAGES : 424
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE :

COPYRIGHT : Moi & LJ

MessageSujet: Re: « Je ne suis pas fou vous savez »   Août 29th 2010, 23:35




    Lukas regarda Edouard entrer dans la cellule d'un pas résigné, se délectant de la colère qu'il vit dans ses yeux lorsque le professeur se tourna vers lui. Il sentait bien la fureur qu'il éprouvait à ce moment là, lui aussi avait certainement dû être assailli par les souvenirs du bon vieux temps où ils étaient plein d'hormones et d'acné. Et une fois de plus, c'était Edouard la victime, et Lukas le bourreau. Il ne fallait pas changer les bonnes habitudes après tout. Et Lukas devait l'avouer, assez content : le petit prof n'avait aucune chance d'en réchapper vivant. Ses stupides collègues ainsi que Dumby étaient trop occupés et trop bêtes pour se rendre compte que Edouard était peut-être en danger. Trop vaniteux, trop sûrs d'eux pour penser qu'un mangemort pourrait rentrer facilement dans Poudlard, ou qu'un loup-garou Serpentard fils de mangemort était tout entier acquis à la cause du Seigneur des Ténèbres. Et la cellule était enterrée si profond dans les cachots que personne ne pourrait entendre un traître son de ce qu'il se passait.

    Edouard - « Comment aurais-je pu t'oublier hein ? toi l'éternel Serpentard à la grande gueule. Je vois que tu as terminé comme je le pensais. »

    Lukas se contenta d'un rire pour réponse à cette semi-question. Il regardait son ancien camarade d'un air carnassier, un sourire satisfait sur le visage. Il pouvait voir l'étincelle de rage qui illuminait ses yeux, même sous sa capuche si soigneusement déposée sur sa tête.
    Edouard ouvrit la bouche, sentant sûrement qu'il valait mieux discuter un peu afin de gagner du temps. On pense souvent ça quand on sait que sa fin est proche et que la souffrance qui arrivera bientôt sera terrible. Enfin, ce point là ne dépendrait que de lui, s'il y mettait du sien, peut-être que Rudy pourrait rester sage finalement. Avant la mise à mort tout au moins.

    Edouard - « Je ne doute pas de tes manières pour me faire taire. Cependant, les temps ont changé Lukas. »

    Lukas ne bougea pas un cil, sa baguette toujours pointée vers son nouveau camarade de jeu. Ensemble, ils allaient bien rire ce soir. Lukas sentait que la partie de son âme si sombre, cette petite case comparable à un trou noir avide de cruauté, allait se délecter. Que ses yeux et chaque parcelle de son corps allaient se sentir revigorés. Nourries.
    Devenir mangemort était la garantie de devenir un monstre la moitié du temps. Lukas l'avait réalisé après son troisième meurtre, des années plus tôt. Lui qui était normal auparavant, qui n'avait jamais pensé à tuer, à faire souffrir qui que ce soit, avait ressenti pour la première fois le plaisir du prédateur. Il avait senti des frissons parcourir son échine, senti son cœur battre de plus en plus vite, senti qu'il n'en aurait jamais assez. Il n'avait fait qu'un avec sa victime, prenant le temps, appréciant chaque geste, chaque regard, chaque cri, chaque imploration. Et la touche finale. Le dernier spasme, le dernier souffle. Et la lueur dans les yeux, qui disparaît à tout jamais, le sentiment de se l'être appropriée. D'avoir volé une âme.
    Et Lukas en avait fait des cauchemars, au début, puis il en avait rêvé. Il est vrai que l'idée que l'on puisse être un monstre de son plein gré est assez difficile à avaler, mais il avait fini par l'accepter, soutenu par sa famille et ses "collègues". Après tout, ces gens le méritaient. Ils entravaient l'ordre établi. Ils étaient les ennemis du Seigneur.
    Et puis, Lukas avait des amis. Une famille, des frères et sœurs, des cousins, des neveux, des nièces. Et une femme. Une adorable femme qu'il aimait de tout son cœur et qui l'aimait en retour. Et un fils, la prunelle de ses yeux.
    Alors, il était parfois un homme comme les autres après tout. Il était normal. Il se battait pour que son fils et ses descendants aient un monde meilleur, débarrassé de cette vermine.
    Vermine dont l'un d'entre eux se tenait devant ses yeux, tentant désespérément de grappiller quelques secondes de vies en plus.

    Edouard - « Et me tuer ne t'amènerait pas à grand chose, à part une mise à prix de ta tête. Ce qui ne me déplairait pas d'ailleurs. »

    Un nouveau petit rire. Lukas aimait ces moments de lutte. Des mots balancés, pleins de rage et d'espoir. Tout le monde tentait le coup de la déstabilisation, croyant fort en cette technique pour sauver sa peau, sûr que le fou en face saurait revenir à ce qu'ils appellent la "raison". Mais ce qu'ils ne savaient pas, tous ces ignorants, c'est que l'on arrête pas un prédateur en chasse, on arrête pas le gladiateur avant le coup de grâce. On arrête pas le monstre en marche. Encore moins lorsque ce qu'il fait lui a été commandité par le Seigneur des Ténèbres.
    Ou alors, peut-être s'agissait-il de phrases désespérées, lancées dans l'espoir de mourir fièrement et de rester un héros qui n'a pas trahi son clan.
    Mouais. On verrait jusqu'où notre héros du jour crierait haut sa loyauté. On verrait jusqu'à quand il accepterait de souffrir pour préserver quelques petites informations ridicules.
    Lukas ne disait rien, attendant la suite, toujours ce sourire satisfait aux lèvres, qui s'étirait de plus en plus à chaque mot prononcé par Edouard.

    Edouard - « Et je trouve ça tellement lâche de menacer quelqu'un qui est désarmé... Ça doit être digne d'un mangemort tel que toi. »

    Cette fois, Lukas lâcha un soupir. On lui avait déjà faite celle-là aussi... Vraiment, les héros du clan d'en face manquaient d'imagination face à la mort... Il faudrait que Dumby leur apprenne quelques bonnes vannes plus originales à dire à leurs agresseurs, et bientôt peut-être même que Lukas pourrait inviter ses amis à venir regarder ça, en n'oubliant pas le pop-corn bien sûr.

    Lukas - « Edouard... Toujours le bon mot pour faire rire, n'est-ce pas ? Je vois que tu t'es décoincé depuis le temps, Dumby t'as appris quelques bonnes phrases à balancer à un mangemort, c'est ça ? Ou bien tu as prit des cours de répartie ? »

    Lukas ricana à nouveau. Bien sûr ce qu'il avait dit n'était pas drôle, mais bon ça le faisait rire. Il n'y avait rien de plus facile que de répondre fièrement aux tentatives de lancement de discussion des victimes.
    Il jeta un regard à Rudy qui observait la scène d'un œil appréciateur, sûrement impatient d'entrer en scène. Il sourit chaleureusement cette fois, content de son attitude.
    Puis il reporta son attention sur Edouard, et sentit que le moment était venu de passer à l'action. De toute façons, lui aussi était impatient de vraiment commencer. Il fit un mouvement de baguette en direction du professeur, et sa capuche se retira. Il aimait voir le visage, les yeux et l'expression des gens lorsqu'il les interrogeait.
    Un autre petit mouvement de baguette et Edouard fut propulsé sur le mur du fond de la cellule, attaché par les pieds et les mains à ce même mur par de grosses menottes très solides. Il fit signe à Rudy de se tenir prêt.

    Lukas - « Fini la parlotte, maintenant. On va discuter sérieusement, toi et moi. D'ailleurs, à partir de maintenant, on respectera mes règles du jeu, c'est bien clair ? »

    Tout en disant cela, il s'était approché du professeur enchaîné, d'un air menaçant. Il sentait enfin le doux sentiment de puissance l'envahir, l'excitation des actes à venir le rendait joyeusement nerveux. Il avait cependant cessé de sourire, et s'approcha encore plus près d'Edouard, approchant si près son visage du sien qu'il pouvait sentir sa respiration lui chatouiller le nez. Il plaça sa baguette dans le creux du cou du professeur, et lui sussura, menaçant :

    Lukas - « Il me semble que tu n'as pas été très obéissant jusqu'ici. Je t'avais demandé de ne pas discuter, il me semble ? »

    Il enfonça sa baguette encore plus dans le cou d'Edouard, sentant l'envie d'un petit Doloris lui brûler les doigts. Mais il ne pouvait pas. Pas ici, surtout pas. Discrétion absolue. S'il se faisait prendre, il était un homme mort.

    Lukas - « Pourtant, je suis assez gentil ce soir, je vais te laisser une chance de te rattraper... Tu devrais me remercier pour ça... »

    Il ricana de nouveau, appuya fortement sur la baguette, puis la retira d'un coup. Il fit un pas en arrière, toujours sa baguette pointée vers Edouard. Il le regarda des pieds à la tête, puis ordonna, claquant sèchement cette phrase :

    Lukas - « Dis-moi tout ce que tu sais sur les membres de l'Ordre à Poudlard. Qui en fait partie, exactement ? Es-tu un des leurs ? REPONDS ! »

    Il avait craché le dernier mot, montrant par là que Edouard avait intérêt à répondre, enfin, s'il tenait à son intégrité physique et/ou morale. De toutes façons, cela finirait par sa mort, mais bon, ça il devait le savoir. Cependant, ce qu'il ne savait pas, c'était la douleur qu'il ressentirait et jusqu'où il pourrait tenir.
    D'autant que Rudy semblait particulièrement en forme et motivé ce soir-là. Et que Lukas serait intraitable et impitoyable, jusqu'à ce qu'il ait obtenu ses réponses. Le seul à en pâtir finalement, serait Edouard. Sauf s'il y mettait du sien, évidemment, mais cela ne dépendait que de lui, ni Lukas ni Rudy ne pourraient l'aider. Ils pouvaient simplement le persuader par la force. C'était déjà pas mal, non ?

    Hmm, oui, Lukas était vraiment sympa ce soir.

    Un vrai bisounours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-harrypotter.forumactif.com/personnages-valides-f7/c-est-le-papa-kruger-qui-arrive-cette-fois-fini-le-18-08-t2983.htm#55140 http://world-of-harrypotter.forumactif.com/bible-de-vos-rp-s-f9/ http://world-of-harrypotter.forumactif.com/amis-et-ennemis-f12/les-liens-de-lukas-kruger-mangemort-t2986.htm
Edouard B. Dream

~ Prejudice is Ignorance ~

avatar

Masculin AGE : 41
MESSAGES : 2288
DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Méfiez-vous des apparences...

COPYRIGHT : Edouard =)

MessageSujet: Re: « Je ne suis pas fou vous savez »   Septembre 7th 2010, 19:49

  • Lukas - « Edouard... Toujours le bon mot pour faire rire, n'est-ce pas ? Je vois que tu t'es décoincé depuis le temps, Dumby t'as appris quelques bonnes phrases à balancer à un mangemort, c'est ça ? Ou bien tu as prit des cours de répartie ? »

    Je souris dans la mesure du possible. En réalité je n'avais pas vraiment envie de plaisanter, mais puisqu'on en était rendu à là... J'étais en mauvaise posture de toute façon, autant ne pas s'enfoncer plus. Je décidais de ne pas répondre à sa 'boutade', un mangemort est un mangemort, ils parlent mais n'attendent pas de réelles réponses, de toute façon ils sont sur qu'ils ont raison, à quoi bon prendre la peine de leur répondre ?

    Soudain mon éternel ennemi fit un mouvement presque imprescriptible et ma capuche s'abaissa. Je sentis alors la faible lumière des cachots éclairer mon visage blafard. Je plissais les yeux, habitués à la pénombre du chateau. Je n'aimais pas avoir le visage découvert aussi je reculais de quelques centimètres afin de cacher le plus possible mon apparence
    .

    Lukas - « Fini la parlotte, maintenant. On va discuter sérieusement, toi et moi. D'ailleurs, à partir de maintenant, on respectera mes règles du jeu, c'est bien clair ? »

    J'hochais de la tête à contrecœur. Que voulait-il à la fin ? Qu'on en finisse une bonne fois pourtoute. que j'ai le plaisir de voir cet immonde mangemort à Azkaban, pour mon grand bonheur. Je ne donnais pas cher de sa peau lorsque les professeurs et sentinelles de l'école se rendrait compte de mon absence.

    Lukas - « Dis-moi tout ce que tu sais sur les membres de l'Ordre à Poudlard. Qui en fait partie, exactement ? Es-tu un des leurs ? REPONDS ! »

    Je ris alors de bon coeur. Etait-ce simplement pour CA qu'il avait risqué sa vie afin d'entrer dans Poudlard ? Pour les noms des membres de l'Ordre ? Je commençais à douter de l'intelligence de son 'chef' et accessoirement mage noir. Envoyer un de ses sbires à la perte, quel dommage... Tant pis. Un de moins.

    Edouard - « Tu pourras toujours me torturer, jusqu'à ma mort si ça te fait plaisir. Un homme ne livre jamais ses amis, et encore moins lorsqu'il en va de la vie de toute une école. Jamais tu n'auras de noms de ma bouche Lukas. Je pensais tout de même que tu me connaissais mieux que ça, après tant d'années... »

    Je me tus. Il n'avait pas changé. Toujours ces mêmes yeux énervants et ce même sourire à vous donner envie de vomir. Comme toutes ces années passées me revenaient à présent ! J'aurais tout donné à cette époque-là pour le faire taire une bonne fois pour toute. Et j'avais l'impression qu'on m'offrait une deuxième chance, peut-être devrais-je la saisir ? Pour l'instant tout n'était pas en ma faveur il fallait l'avouer.


Je suis vraiment désolée du temps que j'ai mis à répondre, voilà qui est fait A qui le tour ?

O_o oo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oo o_O


« On ne remplace pas l'irremplaçable »


    Wavin' Flag Club
    « I will be Stronger »
    [size=7]JUST LIKE A WAVING FLAG
    [/size]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/edouard-billie-dream-t695.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/edouard-s http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/ed-t752.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-d-edouard-b-dream-t961.htm http://www.harry-potter-forum.com/autres-lieux-f109/a-chacun-son-ghetto-chacun-porte-son-propre-fardeau-pv-charlotte-t1082.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Je ne suis pas fou vous savez »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Je ne suis pas fou vous savez »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MINI RP] Je n'suis pas folle vous savez, bonsoir ! ~ Lexie&Mad
» Je ne suis pas fou vous savez, bonsôir [PV Mateo]
» JENNA TILLIER Ϟ Je n'suis pas folle vous savez !
» suis je trop gentille ?
» Heureux de vous connaitre!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Harry Potter :: Jeu de Rôle : Le Château Poudlard, ses environs et les Boutiques :: Endroits du Château :: Les cachots-
Sauter vers: