Il était une fois un petit vagabond et une jolie blonde...[FE]



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Il était une fois un petit vagabond et une jolie blonde...[FE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elliot E. McKee

Alias Ebiotte Miky xD


avatar

Féminin AGE : 29
MESSAGES : 3015
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Autres comptes : Aliénor de Maurpassant, Song Mei Li

COPYRIGHT : Natoune

MessageSujet: Il était une fois un petit vagabond et une jolie blonde...[FE]   Octobre 25th 2010, 12:48

La vie est une
tragédie en gros plan,
mais une comédie
en plan séquence.

Feat. Violet & Elliot

Le lendemain matin de son premier jour au Grand Nord, Elliot se réveilla tout courbaturé dans son lit deux places. Le matelas était à ressorts mais semblait avoir traversé un siècle entier tant il était inconfortable. Quand à la couverture, elle grattait. Et rien n'est pire qu'une couverture qui gratte. De plus, le jeune homme avait passé une très mauvaise nuit. Très agité, il avait rêvé qu'on l'avait traîné dans la neige pour aller danser avec des ours vêtus en ballerines. C'était assez perturbant, et notre anglais avait donc bien mal au crâne en se réveillant.

Il s'assit dans le grand lit et s'étira longuement tout en baîllant, puis sauta dans ses chaussures en trébuchant au premier pas. Il se rattrapa de justesse à la commode et, sourcils froncés, baissa les yeux sur ses chaussures qui lui parurent deux fois trop grandes comparées à ses pieds. D'ailleurs, ses pieds lui semblaient plus petits. Ce qui était une drôle d'idée, car personne à part lui avait déjà dû penser en se réveillant : "Tiens, j'ai changé de pieds pendant la nuit !"

Bref.

Elliot haussa les épaules et écarta le paravent pour se rendre dans la petite salle d'eau. Un grand miroir face à lui dévoilait l'incroyable vérité, mais le jeune homme, bien trop accaparé par son tube de dentifrice, ne remarqua pas tout de suite le changement notable. Il fut tout juste intrigué par le fait qu'il devait tendre son bras un peu plus haut que d'habitude pour attraper sa brosse à dents.

Tandis qu'il se brossait les dents, il se planta machinalement devant le miroir pour se regarder, et il avala la moitié du dentifrice qu'il avait dans la bouche. Il s'étrangla un moment, un goût immonde de menthe et de fluor empâtant sa gorge, et lorsqu'il tourna de nouveau son regard aliéné vers le miroir, il lâcha un cri paniqué.

"Mais ch'est quoi encore chette hichtoire ?!"
s'écria-t-il, la bouche pleine.

Il cracha le dentifrice, se rinça rapidement la bouche et s'observa encore et encore, touchant la moindre parcelle de son visage : ses sourcils exagérés par un trait noir, sa petite moustache noire elle aussi, le fond de teint sur ses joues... Mon dieu, il était maquillé ! Il ne ressemblait plus à rien ! Ou plutôt, il ressemblait à un cinéaste du début du siècle. Comment s'appelait-il déjà ?

Elliot détailla son physique en entier, se reculant pour mieux s'observer. Il s'aperçut alors qu'il était vêtu d'un pantalon et de chaussures trop larges, et qu'en revanche sa chemise et son haut de costume étaient trop petits.

"C'est horrible !" fit-il d'une voix qu'il ne reconnut pas. "Je suis petit et mal fringué !"

Le genre de phrases que Chaplin n'aurait jamais prononcé. Oui voilà, il était le sosie parfait de Charlie Chaplin ! Planté devant son miroir, Elliot se demanda pourquoi ces choses-là n'arrivaient qu'à lui. Il aurait bien aimé prendre une semaine de vacances, de temps en temps.

"Non, c'est pas juste !" dit-il à son miroir. "Je suis venu au Grand Nord pour changer de vie ! Mon physique est la seule chose que j'aime encore chez moi, alors pourquoi faut-il qu'on m'enlève ça aussi ?"

Il fallait trouver un moyen de retrouver une apparence normale (surtout qu'il n'allait pas passer inaperçu habillé de la sorte, sauf si les russes étaient incultes). Décidé -quoique un peu las- Elliot sortit de la petite salle de bains, attrapa le chapeau melon et la canne de bambou qui étaient posées sur une chaise et ouvrit la porte. Alors qu'il marchait dans le couloir, il se retrouva nez à nez avec une jolie blonde qui ne lui était pas inconnue, mais qu'il ne connaissait pas pour autant. scratch

"Non mais je rêve ? C'est la fête des sosies ou quoi ?"

Oui, parce que avoir Marylin Monroe en face de lui, à 7H du matin, c'était tout de même assez louche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/elliot-mckee-completed-t61.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/elliot-et http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/elliot-ses-coupains-t224.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-cachots-f69/a-coeur-ouvert-avec-rogue-fe-charline-rogue-t533.htm
Violet McKee

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

avatar

MESSAGES : 78
DATE D'INSCRIPTION : 21/09/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE :


MessageSujet: Re: Il était une fois un petit vagabond et une jolie blonde...[FE]   Octobre 25th 2010, 17:23

    Les recherches avaient fini par donner quelques choses, et aller savoir quelle mouche m'avait piquée, mais quelques jours plus tard j'avais posé mes vacances, fait mon sac, et j'avais embarqué en direction du grand Nord. Quelle drôle d'idée mon frère avait eut sur ce coup là, le nord, mais il était fou ou quoi, j'aurais de loin préféré qu'il choisisse une plage de sable fin dans un paradis tropical. Le voyage en avion fut une véritable horreur, tout était bruyant, et il était presque impossible de lire ou espérer fermer l'oeil, aussi je fus contente de ne pas croiser le moindre miroir une fois sortie de l'avion. Je me précipitais vers un taxi, pressée de trouver un peu de chaleur, décidément le froid très peu pour moi. Une fois l'adresse donnée, je tomba de fatigue sur la banquette arrière, jusqu'à ce que le chauffeur me réveille. J'étais arrivée, mon frère résidait dans cette auberge, mais vu l'heure et mon état de fatigue, hors de question de le chercher ce soir, voilà 18 ans que je ne l'avais pas vu, je n'étais plus à un jour prêt.

    D'un pas encore endormis je trainais mes bagages jusqu'à l'accueil demandant une chambre pour passer la nuit, et si le lit n'était pas des plus confortable, peu importe je tombais de fatigue, un sommeil réparateur et sans rêve. Mis à par que j'avais mal partout à mon réveil tout allait plutôt bien, une nouvelle journée commençait et et parfaitement bien. Je sortis ma brosse à cheveux et mon lisseur bien décidée à avoir l'air présentable, et je me glissais dans la salle de bain. Mais je découvris qu'il y avait déjà quelqu'un dans la salle de bain, imaginer la peur que j'avais eu. Mon fer à lisser brandit devant moi comme une épée, il me fallut plusieurs secondes pour me rendre compte qu'il ne s'agissait que d'un miroir, Arf il y avait vraiment de quoi se sentir stupide. Encore une fois il me fallut du temps pour comprendre. Un miroir, mais alors c'était moi la petite blonde?

    Bouche bée, je m'approchais du miroir, touchant mon visage pour m'assurer que je ne rêvais pas, allant même jusqu'à me mordre la lèvre, mais sans pour autant me réveiller. En silence, incapable de dire le moindre mot en faite, je m'observais, j'étais vêtue d'une longue robe au décolté plongeant et d'un manteau en fourrure blanche. Je me disais bien que ma veste me semblait étrangement chaude. Mais en dehors de cette plastique de poupée, ce qui m'inquiétait le plus c'était mes cheveux, mes magnifiques cheveux long avaient laissé place à un carré court blond vénitiens ondulé, et mes lèvres étaient maquillées d'un rouge éclatant. A présent parfaitement réveillée, je ne pouvais que me rendre compte que j'étais devenu la splendide Marilyn Monroe, un rêve sans doute pour beaucoup de femme mais pas moi, surtout lorsque je découvris - en manquant de m'écraser au sol - les engins de torture qui me servaient de chaussures.


    "Oh non non non, c'est quoi ce bordel ! Pourquoi tu fais toujours des conneries ma fille, tu aurais été mille fois mieux à bosser comme tous les jours mais non il faut toujours que tu n'en fasse qu'à ta tête."

    Pestant une nouvelle fois, je fermais mon manteau, bien décidée à aller me renseigner sur ce service non voulu à la direction, mais à l'instant où j'ouvris la porte, je me retrouvais nez à nez avec un étrange petit bonhomme. Sa réaction n'était pas bien différente de la mienne mais si il était ici, c'était sans doute qu'il était un sorcier, aussi il pourrait peut être m'aider.

    "Excusez moi, hum, monsieur, mais est ce que c'est courant ici? Je veux dire je ne suis pas moi, je n'ai pas payé pour ça, et il est hors de question que je garde ce corps, bien sûr c'est flatteur, mais je ne me sens pas du tout à l'aise, alors si vous pourriez m'indiquer où je dois me rendre pour remédier à ce soucis..."

    Ouais enfin là j'avais l'air parfaitement stupide, et j'allais passer pour une folle, pas sûre que c'était la meilleure chose à faire.

    "Je savais que c'était une mauvaise idée, j'aurais mieux fait de rester chez moi, pardonnez moi de vous importuner avec mes histoires mais vraiment je ne sais pas quoi faire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/presentation-des-personnages-f4/violet-mckee-termine-21-sept-t4375.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/rp-de-vio http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/violet-et-ses-namis-t4378.htm#86620
Elliot E. McKee

Alias Ebiotte Miky xD


avatar

Féminin AGE : 29
MESSAGES : 3015
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Autres comptes : Aliénor de Maurpassant, Song Mei Li

COPYRIGHT : Natoune

MessageSujet: Re: Il était une fois un petit vagabond et une jolie blonde...[FE]   Novembre 4th 2010, 13:47

La vie est une
tragédie en gros plan,
mais une comédie
en plan séquence.

Feat. Violet & Elliot

Elliot fixait la jeune femme en face de lui avec indécision. Apparemment, elle pensait que le fait de changer d'apparence était un service offert par l'auberge. Il se demanda un instant si elle avait toute sa tête, car il était évident qu'aucun hôtel ne faisait ce genre de choses ; sinon, ils n'auraient plus eu de clients au bout de quelques jours ! Et cela valait aussi pour le Grand Nord, même si Elliot commençait à se dire que c'était vraiment un curieux pays. L'envie de plier bagages et de retourner en Angleterre se faisait grandement sentir, mais le jeune homme devait d'abord retrouver une apparence normale. Sa mère elle-même n'aurait pu le reconnaître. Par contre, elle lui aurait sûrement demandé un autographe car elle avait toujours été une fan inconditionnelle de Chaplin, si bien qu'elle avait imposé toute sa filmographie à ses enfants. Elliot et ses soeurs avaient donc, dès leur plus jeune âge, vu la quasi totalité de ses films tout en buvant leurs biberons.

"Non, ce n'est pas un service gratuit compris avec la chambre."
dit enfin Elliot à la jeune femme.

Il se tortilla dans son pantalon deux fois trop grand et l'attrapa à la taille juste avant qu'il ne glisse sur ses jambes. Après quoi, il fit un sourire un peu figé à la blonde tellement élégante face à lui, et souleva son chapeau quelques secondes. Bizarre. Il ne réagissait jamais de cette façon, d'habitude. C'était des manières plutôt Chaplinesques. Plus que de lui ressembler physiquement, était-il en train de devenir comme lui ? Allait-il perdre sa personnalité ?

Cette incertitude le laissa pantois. Curieusement, l'idée de devenir l'un des plus grands cinéastes de tous les temps était assez tentante si l'on comparait sa présente existence insignifiante. Puis, Elliot songea avec raison que le fait que Chaplin ressuscite serait un peu too much, même dans le monde des sorciers. Une dernière chose le décida tout à fait à combattre cette transformation : même s'il n'en avait pas l'air, Chaplin était un homme à femmes, et Elliot ne voulait plus d'histoires impossibles à gérer !

Il écarquilla les yeux, observant davantage la jeune femme en face de lui, et lui demanda finalement avec effroi :

"Est-ce que vous vous sentez plus blonde que d'habitude ? Enfin... Je ne veux pas dire que c'est une mauvaise chose... Mais avez-vous l'impression de devenir quelqu'un d'autre ?"

Question idiote, étant donné qu'ils étaient tous deux dans la peau de deux stars décédées. Elliot s'était mal exprimé. Il s'éclaircit la gorge et reprit :

"Est-ce que vous avez l'impression de devenir Marilyn Monroe ? De penser comme elle ? Si c'est non, alors j'ai vraiment un gros problème."

Il souleva une nouvelle fois son chapeau pour se gratter la tête puis fit tourner sa canne en bambou entre ses doigts. Wouah, il était devenu sacrément adroit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/personnages-valides-f7/elliot-mckee-completed-t61.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/elliot-et http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/elliot-ses-coupains-t224.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-cachots-f69/a-coeur-ouvert-avec-rogue-fe-charline-rogue-t533.htm
Violet McKee

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

avatar

MESSAGES : 78
DATE D'INSCRIPTION : 21/09/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE :


MessageSujet: Re: Il était une fois un petit vagabond et une jolie blonde...[FE]   Novembre 10th 2010, 16:35

    Je ne me sentais pas du tout à l'aise dans ce monde, c'était trop loin de ce que j'étais, et cette partie de ma vie, lorsque la magie en faisait encore partie réellement, je l'avais oublié, au point que tout ceci me paraissait vraiment fou, comment ils avaient pu me faire ça? D'habitude, j'arrivais à maîtriser ma vie en la rationalisant mais comment aurais je pu le le faire avec un tel événement, j'étais devenu Marilyn Monroe, sans doute le fantasme de beaucoup, mais pas le mien j'avais eu tant de mal à m'accepter, j'avais mis si longtemps, alors comment accepter ce changement? Je me sentais mal, j'avais l'impression que j'allais avoir un malaise, mais aussi fragile que semblait etre mon nouveau corps, je restais debout, faisant face à cette étrange homme. Je dus me mordre violemment la langue pour être sûr de ne pas rêver, peut être un traumatisme de l'enfance avec le nombre de films de Charlie Chaplin que l'on avait vu enfant moi et mon frère et soeur. Le pire dans tout ça c'était que je ne pourrais pas rentrer à la maison avec une tête pareille, vous imaginez réellement Marilyn Monroe dans un hôpital en tant qu'interne en chirurgie? Je perdrais toute ma crédibilité, et dans un milieu comme la médecin, c'était déjà assez difficile comme ça pour une femme de s'imposer dans ce milieu.

    Je manquais de me mettre à pleurer lorsque l'homme en face de moi m'annonça que tout ceci n'avait rien de normal et donc que je ne pourrais pas me contenter de faire une réclamation à la réception de l'hôtel. J'avais les nerfs à fleur de peau, ce n'était pourtant pas dans mes habitudes, j'étais devenus une personne forte et je n'étais pas du genre à pleurer pour une broutille pareille. Il me fallait absolument me calmer, un petit verre de Dom Pérignon serait l'idéal peut être que la conciergerie de l'hôtel pourrait m'en apporter une bouteille. Il me fallut plusieurs minutes pour me rendre compte de ce qu'il n'allait pas, et ce n'était pas une petite chose, je ne buvais pas d'alcool, et je détestais le champagne, alors pourquoi cette étrange envie? Mais pour ne pas arranger les choses le regard de l'homme en face de moi n'avait rien de rassurant, lui qui semblait connaitre le monde de la magie était sans doute aussi effrayé que moi. Pendant plusieurs secondes, je sentis la panique monter en moi, il fallut du temps pour et que l'homme reformule sa question pour que je réussis à me calmer, suffisamment pour pouvoir parler.


    "Vous voulez dire que vous aussi vous vous sentez bizarre? Et si nous ne redevenions jamais comme avant ! Ce n'est pas possible je n'aurais jamais du venir ici, quelle idiote ! Moi qui avait une vie parfaite à Oxford ..."

    Rapidement je relevais la tête offrant un sourire charmeur à la personne en face de moi.

    "Veuillez me pardonner, je m'emporte, c'est juste que je n'ai pas l'habitude de tout cela."


    Et ce n'était pas peu dire, en moins de 24h ma vie avait changé de tout au tout, et moi aussi se qui me déplaisait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/presentation-des-personnages-f4/violet-mckee-termine-21-sept-t4375.htm http://www.harry-potter-forum.com/bible-de-vos-rp-s-f9/rp-de-vio http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/violet-et-ses-namis-t4378.htm#86620
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois un petit vagabond et une jolie blonde...[FE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois un petit vagabond et une jolie blonde...[FE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois un petit chasseur de primes...
» Il était une fois... La petite souris
» Il était une fois, un président fou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Harry Potter :: Jeu de Rôle : L'Angleterre Magique :: Le Restant du Monde :: L'Empire du Grand Nord-
Sauter vers: