La souffrance d'être différent [ PV Luna ]



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La souffrance d'être différent [ PV Luna ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanael Loukor

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

avatar

MESSAGES : 38
DATE D'INSCRIPTION : 18/10/2010


MessageSujet: La souffrance d'être différent [ PV Luna ]   Novembre 16th 2010, 09:56

Dans l'immensité spatiale, sur cette Terre
Souffre un jeune homme, qui n'avait qu'envie de voler dans les airs


Par la fenêtre à moitié couverte d'une fine couche de givre en cette nuit de demi-lune, il regardait avec un vide presque sans fin le paysage qui se défilait devant lui, et ce temps inestimable, tel du sable, matière que l'on ne peut garder en ses mains sans le voir s'écouler pour retomber à sa place d'origine. En passant un petit coup de manche de sa robe de chambre chauffante que son père venait de lui envoyer il y'a à peine deux jours, l'inconnu ne remarqua pas le visage inexpressif qu'il possédait et qui se reflétait dans la vitre qui déjà recommençait à geler par la pression du froid dehors. A vrai dire, il n'avait jamais fait attention à son visage ni à une seule partie de son corps en particulier car il trouvait ça ridicule de chercher le parfait et finalement retourner au point de départ car on s'est rendu compte qu'il est impossible de l'être et que le mieux est de rester soi-même, naturel, et ne pas montrer aux autres une fausse image de soi qui pourrait nous nuir. Mais était-il vraiment lui-même en cet instant précis ?

D'ailleurs, depuis combien de temps était-il là, tel une statue fière et digne, observant de ses yeux finement taillés dans la roche un point attribué par celui qui l'avait fabriqué, comme l'on donne un rôle à un comédien pour une pièce de théâtre. Il n'avait pas envie d'être spectateur de sa vie, comme l'étaient de nombreuses personnes, mais en être l'acteur principal, et se donner toujours plus pour ne jamais lasser ceux qui le suivrait jusqu'au bout. Et pour l'instant, il ne connaissait que très peu les personnages secondaires, ceux qui pourraient être là au moment propice, quand le héros se sentirait perdu ou en danger, ce qui était le cas de cet instant où il se sentait vraiment vulnérable. Mais personne n'était là à ses côtés, car il n'avait pas encore rencontré suffisamment de gens pour avoir l'impression d'être entouré. Etait-ce si grave que ça de ne pas avoir encore d'ami à qui se confier quand on ne se sent pas bien ? Etait-ce si grave s'il s'était déjà attiré pas mal d'ennuis avec de nombreux serpentards qui semblaient vouloir le tuer ?

Tant de questions qui restaient en suspend dans sa tête, sans qu'il puisse vraiment arriver à répondre à une seule d'entre elle, car elles se dédoublaient en d'autres, qui ne faisaient que le retarder, et le plonger dans une forte mélancolie. Mais il n'y avait pas que cette raison qui l'empêchait de dormir, il y'avait aussi cette lettre qu'il avait reçue de son père en même temps que la robe de chambre, et qui l'avait intrigué plus qu'autre chose. Nathanael détourna les yeux alors un instant de la fenêtre et regarda autour de lui les personnes qui dormaient, plongés dans des rêves profonds. Il se releva, évitant de cogner dans quoi que ce soit qui puisse faire trop de bruit et il ouvrit le premier tiroir en partant du haut de sa commode. Il prit alors la lettre posée sur le tas de Gazette du Sorcier qu'il recevait chaque matin, recula doucement pour s'asseoir sur son lit. Il attrapa alors sa baguette et murmura doucement :

- Lumos minima

Il observa la lettre quelque instant puis brusquement il entendit du bruit à l'extérieur de la chambre. Nathanael regarda sa baguette et la lettre puis finalement se rhabilla, la mit dans la poche de son jean et sortit en fermant doucement la porte. Il descendit les escaliers et regarda autour de lui et remarqua la cause du bruit : un chat venait de faire tomber un vase. Il soupira et s'avança et lança un Reparo sur l'objet pour qu'il se remette correctement. Il s'était habillé pour rien.. Et s'il sortait un peu ? Il se demanda si le fait de prendre l'air ne lui donnerait pas l'envie de dormir un peu plus. Au point où il en était, il n'avait rien d'autre à faire alors il pouvait quand même essayer. Il sortit lentement de la salle commune sous l'oeil attentif de la dame qui gardait l'entrée et il sortit du château plus rapidement que d'habitude. Il se promena longuement ainsi, sans remarquer qu'il se rapprochait de la forêt interdite.

Finalement, il remarqua une ombre bouger dans l'obscurité, du côté des arbres à moitié morts. Intrigué, il s'avança et suivit l'ombre en se cachant. Finalement, il s'avança et murmura :

- Qui est là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La souffrance d'être différent [ PV Luna ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire commune, un destin différent, un avenir commun
» Quelque chose de différent : "Mon Amour Chéri"
» Théodore C. Deschanel ~ Pour être irremplaçable, il faut être différent.
» différent jeux
» Un coucher de soleil ... Différent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Harry Potter :: Jeu de Rôle : Le Château Poudlard, ses environs et les Boutiques :: L'extérieur du Château :: La forêt interdite-
Sauter vers: