Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albus Dumbledore

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

avatar

MESSAGES : 3
DATE D'INSCRIPTION : 14/06/2010


MessageSujet: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 28th 2010, 20:02

"Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!"

feat Albus Dumbledore, Hermione Granger & Severus Rogue


    Le ciel était sombre. Pourtant le jour n’était pas encore fini. Une porte s’ouvrit dans un bruit craquant et sinistre, tout comme l’était la demeure. Un homme en était sorti. Il s’arrêta sur le perron pour regarder le petit objet enveloppait soigneusement. Tous ces longs mois de recherche n’avaient donc pas été vain… Un soulagement oppressant l’envahi. Tout espoir n’était pas perdu, il l’avait toujours su, et il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour venir en l’aide de celui qui avait été choisi. Le croassement d’un corbeau posé sur l’arbre en face de la maison le fit sortir de ses pensées et, s’enroulant dans sa cape de voyage, il s’éloigna lentement. La rue était déserte, mais il restait sur ses gardes. La curiosité le dévorait littéralement, il aurait voulu pouvoir observer l’objet d’un peu plus près, mais il devait attendre d’être dans un lieu un peu plus sûr pour cela. Pourtant… il était si tentant de l’enfiler… et puis, dans la poche de son manteau, ça n’était certainement pas l’endroit le plus convenable pour quelque chose comme ça! À l’abri des regards, il saisit de nouveau l’étui et l’ouvrit avant de prendre la bague entre ses doigts. Aussitôt fait, une sensation effrayant de pouvoir l’envahi. Mais il ne céda pas à se sentiment. Au contraire, après avoir regardé une nouvelle fois la pierre verte qui semblait le défier de toute sa splendeur, il passa l’anneau autour de son doigt. Albus ne fut pas vraiment surpris de ce qu’il se passa ensuite. Une douleur aigue parcouru sa main, une brûlure lancinante. Il n’eut pas le temps de réagir que le tout prit feu, sous ses yeux plus ébahis par une magie aussi puissante que effrayés. Calmement, il sortit sa baguette, éteignit le feu, et enleva la bague qu’il remit dans sa poche. Ça n’était peut-être pas l’endroit le plus convenable mais pour le moment, ça ferait parfaitement l’affaire. Sans plus attendre, il transplana dans un « Plop! » discret.
    Il atterrit à Pré au Lard. Le voyage l’avait plus secoué qu’il ne l’avait prévu. Il leva devant son nez sa main abîmée. Elle était légèrement noircie, rien de bien grave à première vue. Pourtant, il lui semblait encore sentir la brûlure parcourir chaque millimètre de sa peau, sans aucune interruption. Quoi que la bague lui ai fait, ça n’allait pas s’arrêter juste parce qu’il l’avait retiré désormais. Il aurait du être plus prudent, plus patient… Mais que voulez vous! Ça n’était sûrement pas à son âge qu’on allait pouvoir le faire changer! Fasciné encore par l’aspect de sa main, il essaya de se concentrer sur la situation présente. Il fallait qu’il rejoigne au plus vite le château, et qu’il demande de l’aide à Severus. Il entendait déjà ce dernier rechigner sur ses folies, et un fin sourire amusé naquit sur ses lèvres usées. Il porta son attention sur un bruit de clochette qu’il ne connaissait que trop bien. Quelqu’un venait de sortir de la librairie. Il lui fallut encore moins de temps pour reconnaître qui en sortait justement. Des élèves se nichant dans les librairies en pleine vacance d’été, il n’y en avait pas des masses. Il aurait préféré qu’aucun de ses étudiants ne le voie dans cet état, mais tant pis. Il était peut-être tombé sur celle qui serait le plus rester discrète sur toute cette affaire.

    « -Bonjour Miss Granger! Belle journée n’est-ce pas pour flâner au milieu des livres? Pour ma part, je serais plus allé dans la confiserie Zonko mais ça, c’est une autre histoire! »

    Elle n’avait pas bougé, surprise de voir son directeur dans un autre lieu que le château. Il en était d’ailleurs amusé. Dumbledore fit quelques pas mal assurés jusqu’à elle et, après avoir jeté un regard fier au bouquin qu’elle serait étroitement contre elle, lui demanda:

    « -Auriez-vous la gentillesse de raccompagner le vieillard que je suis jusqu’à Poudlard? J’ai surestimé je crois bien, l’énergie de mes jambes! »


    Les yeux de la jeune Gryffondore se posèrent pourtant sur sa main, qu’il s’empressa de glisser dans la poche de sa cape de sorcier. À son regard soucieux, il répondit par un clin d’œil malicieux. Toute la discrétion et la loyauté du monde pesait bien peu contre ne serait-ce qu’une goutte de Véritaserum. Moins elle en saurait, mieux ça sera, pour sa sécurité avant tout, et pour celle de tous les sorciers. Il lui tendit son bras, l’incitant à le prendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermione Granger

I make a choice, a long time ago and this choice is called: freedom


avatar

MESSAGES : 388
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

COPYRIGHT : Cheeky

MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 28th 2010, 20:34

    Rester enfermée toute la journée au Square Grimmaud était devenu de plus en plus difficile. Elle avait besoin de voir autre chose, de prendre l’air, et même si ça lui avait été fortement déconseillé, c’était pas comme si ils pouvaient l’enchaîner aux barreaux de son lit. Quoi que, le quartier général de l’Ordre ressemblait pourtant bel et bien à une prison. Molly, le chef de la maisonnée, on ne la referait jamais, lui avait donné la permission de se rendre sur Pré au Lard à la seule condition de ne pas trop s’éloigner de la foule. Et elle ne le ferait pas, elle n’était pas si téméraire. Avec un Mage Noir en liberté, et des mangemorts de plus en plus nombreux, non, elle n’allait pas prendre se risque. Elle avait juste besoin de se rendre à la librairie, elle n’avait plus grand-chose à lire et la bibliothèque des Blacks n’avait pas été totalement nettoyée. Sûrement que la plus grande partie des bouquins devaient traités de la magie noire, mais ça pouvait toujours être utile dans savoir un peu plus dans ce domaine là. Sans l’utiliser bien sûr!
    Elle avait donc passé une grande partie de la journée dans la petite boutique, dans son élément favoris. Après de longues heures de recherche, son choix s’était arrêté sur un manuel de défense contre les forces du mal avancé. De un, elle avait prit du retard à cause d’Ombrage et de son interdiction de pratiqué, et de deux, mieux valait être parait avec le danger qui les entourait. À peine avait-elle franchie le seuil qu’elle s’arrêta, plus surprise que jamais. Devant ses yeux ébahis se tenait Albus Dumbledore, l’air plus vieux que jamais et en mauvais état. Malgré ça, il souriait, comme à son habitude. Elle n’était pourtant pas dupe. Il avait beau évoqué une faiblesse dans ses jambes, elle avait bien vu l’aspect de sa main. Elle semblait avoir été brûlé très récemment. Mais elle ne dit rien. À sa demande, elle mit bien quelques secondes à répondre. Puis, tout en rangeant son livre dans le sac qu’elle avait apporté, elle combla la distance entre eux.

    « -Bien sûr! »

    La jeune femme prit le directeur de Poudlard par le bras, et commença à prendre la direction du château. Poudlard sous un si beau soleil, ça devait être des plus plaisant! Elle avait l’habitude durant les beaux jours, de s’asseoir sur les marches de la tour Gryffondor et d’admirer le coucher de soleil. Evidemment, elle s’éloignait un peu de Pré au Lard, mais Molly ne pourrait pas lui en vouloir si elle était en compagnie de Dumbledore, qui plus est pour se rendre à l’école. Le trajet se fit en silence, seul la respiration haletante de ce dernier venant troubler la quiétude de leur marche. Elle était vraiment inquiète de l’état du sorcier, mais elle préférait ne pas le questionner. Comme chaque homme aussi puissant, Albus Dumbledore devait avoir son lot de secrets. Et puis, peut-être était-ce seulement sa dernière confrontation contre Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom qui avait du terriblement le fragiliser. Dans tous les cas, ils arrivèrent après une marche lente devant le château qui s’ouvrit de lui-même devant le vieil homme. Ils montèrent jusqu’à son bureau qui s’ouvrit sous le coup d’un « Fizbiwiz » durement prononcé. Elle l’aida à s’asseoir dans son fauteuil, les sourcils froncés. Elle allait finalement se décider à le questionner lorsqu’il la prit de court.

    « -Merci pour votre aide Miss Granger… J’aurais une dernière requête à vous faire… Pourriez-vous s’il vous plaît demander au professeur Rogue de venir me voir? Je crois que j’aurais bien besoin d’un petit remontant! »


    Bien que son ton soit léger et plein d’humour, Hermione s’arrêta, le visage interdit. Comme ses deux meilleurs amis, Hermione avait des soupçons bien plus que justifiés au sujet de Rogue, même si un je ne sais quoi lui disait que c’était beaucoup plus compliqué que ça. Pourtant, elle n’avait pas vraiment envie de laisser son directeur à l’allure si fragile entre les mains du Maître des Potions. D’une moue légèrement perplexe, elle lui demanda, mal-avisée:

    « -Professeur Dumbledore… Ne préférez vous pas aller à Sainte Mangouste plutôt? Je ne pense pas que demander au Professeur Rogue soit une bonne idée… »

    Il lui sourit une nouvelle fois avant de balayer de sa main tout ça, comme si ça n’était que des craintes inutiles.

    « -J’ai une confiance absolue en Severus et je sais que votre professeur vaut tout les médicomages du monde! »

    De mauvaise grâce, la petite sorcière s’approcha finalement de la porte du bureau, et dévala rapidement les marches de pierres. En plein mois de juillet, elle se retrouvait dans les couloirs de Poudlard, à chercher son professeur de potions ô combien réticent à se retrouver en la compagnie de Gryffondor. Si ça n’avait pas été Dumbledore en personne qui lui avait demandé, elle n’était pas sûre qu’elle y serait allé. En y repensant, pour qu’il demande l’aide de Rogue, Dumbledore devait vraiment être mal en point… Elle accéléra la cadence sur cette dernière pensée, et traversa tous les couloirs déserts pour se retrouver devant la porte du bureau du ténébreux sorcier. Au fait, il n’avait pas de maison ou quoi? Même les autres professeurs rentrés chez eux durant les vacances d’été! Enfin bref, c’est pas comme si elle imaginait que Rogue avait une vie sociale… Après un long soupir, elle frappa trois petits coups contre le bois, et attendit qu’on vienne lui ouvrir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

N’ai pas peur. Je vais te donner le choix que je n’ai jamais eu.

avatar

Masculin AGE : 31
MESSAGES : 2898
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Mes autres comptes : Vladimir Manokova, Jazz Gates et Lord Voldemort.


MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 28th 2010, 21:40

    - ... Inutile et pitoyable créature, ingrate et repoussante ...

    Severus quittait rarement les murs de Poudlard durant l'été. Il avait un chez lui comme la plupart du commun des mortels, mais il y mettait rarement les pieds. Ici, il avait tout ce qu'il lui fallait, tout ce qui comptait à ses yeux, et il n'avait aucune raison de rêver d'être ailleurs. Sa demeure était une immense maison, gardée par un elfe de Maison, avec une multitude d'étagères remplies de livres sur la magie noire principalement. Il avait également une petite cuisine où il ne prenait jamais ses repas, et une salle de bain qu'il utilisait très rarement pour ne pas dire jamais. Cela dit, il se lavait à Poudlard. Ben, oui ! Quand même !

    - ... Incapable de mener à bien la moindre tâche. Vous me dégoutez ! ...

    La nuit avait été mouvementée pour le Serpentard. La visite du professeur de défense contre les forces du Mal l'avait empêché de réaliser la potion tue loup pour Rémus Lupin. Ce matin là, il avait renouvelé l'expérience, mais une créature maléfique avait atterrie dans ses cachots, et croyant bien faire, elle avait tout fait à l'envers, ce qui avait réduit la potion du Directeur de Serpentard en un tas de cendre qui se trouvait désormais à ses pieds. Quand on avait toqué à sa porte, Severus se tenait baguette tendue, devant cet incompétent Elfe de Maison, responsable du drame qu'il venait de se dérouler sous ses yeux.

    - ... Si vous remettez les pieds dans mes cachots, je vous ferai recracher des limaces pour le restant de votre misérable et pathétique vie !!!

    L'efle de Maison se doutait très certainement que le Maître de Potions ne plaisantait pas. Et quand la porte s'était ouverte d'un geste de baguette magique, il avait quitté les cachots, la tête baissée sans demander son dû. Une jeune femme se tenait devant la porte, et avait dû assister à une partie de la scène. C'est en la voyant que Severus avait décidé de baisser sa baguette et par la même occasion, de la ranger sous sa cape. Que faisait elle là ? Allait elle venir le hanter jusqu'à Poudlard même quand elle n'avait pas cours ?

    - Miss Granger ? Vous avez décidé de prendre de l'avance sur votre programme ? C'est une bonne chose... mais je ne dispense pas mon savoir en dehors du programme scolaire. Sortez d'ici.

    Il avait ajouté le "sortez d'ici" d'un air glacial et en insistant bien sur chacun des deux mots. Elle se prenait pour qui pour oser venir déranger son professeur en dehors des périodes scolaires ? Et comment avait elle fait pour entrer à Poudlard ? Encore la faute à ses irresponsables Elfes de Maison. Il n'allait pas se laisser marcher dessus, et il comptait bien dire deux mots à Dumbledore au sujet de ces créatures !

O_o oo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oo o_O


- Vous m'avez traité de lâche, Potter ? hurla Rogue. Lorsque votre père m'attaquait, c'était toujours à quatre contre un, alors je me demande comment vous l'appelleriez, lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/presentation-des-personnages-f4/le-maitre-de-potions-snape-t426.htm#3431 http://www.harry-potter-forum.com http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/les-amis-et-ennemis-du-serpentard-aux-cheveux-gras-t464.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-de-severus-rogue-t691.htm#6650 http://www.harry-potter-forum.com/autres-lieux-f35/charline-et-le-dessin-perdu-elliot-mckee-fe-t412.htm
Hermione Granger

I make a choice, a long time ago and this choice is called: freedom


avatar

MESSAGES : 388
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

COPYRIGHT : Cheeky

MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 28th 2010, 22:01

    Elle n’avait pu s’empêcher un léger sursaut lorsque la porte s’ouvrit devant elle avec autant de violence. En toute logique, elle aurait du avoir en face d’elle le professeur Rogue, même si ça ne l’enchantait mais alros vraiment pas. Porutant à sa place se tenait une petite créature à l’aspect frêle et miteux. Un elfe de maison. Qui venait de se prendre le savon de sa vie d’après ce qu’elle avait entendu. La petite créature déguerpit le plus vite possible lorsqu’il lui fut possible, et avant même qu’elle puisse lui demander si ça allait, il avait disparu. Sa première idée fut de le suivre, même si elle savait qu’il ne se plaindrait pas. Pourtant, la voix étouffée du professeur Dumbledore lui revint en tête, et elle se figea. Hermione observa donc Rogue. À sa vue, une expression surprise balaya ses traits. Enfin, rapidement, c’était Rogue tout de même. Il n’affichait aucune émotion sur son visage, à part le dégout et la colère. D’un geste précis, il rangea sa baguette dans sa cape et s’adressa à elle.

    "- Miss Granger ? Vous avez décidé de prendre de l'avance sur votre programme ? C'est une bonne chose... mais je ne dispense pas mon savoir en dehors du programme scolaire. Sortez d'ici. "

    À croire que la chaleur et les beaux jours ne le rendaient pas moins bougon. Rien d’étonnant en somme. C’est le jour où il sourirait d’un air heureux qu’elle aurait vraiment peur. Et il avait beau l’avoir congédié le plus froidement possible, elle se résigna à ne pas bouger d’un pouce. Bien sûr, tout son être lui disait de déguerpir, après tout, s’était terrible pour la Gryffondor qu’elle était d’approcher de si près le Maître des Potions! Il pourrait en profiter pour lui enlever des points à la rentrée de septembre pour cause de nuisance à sa tranquillité solitaire. Une nouvelle fois, elle voulu soupirer mais se retint. Elle n’était pas sûre qu’il apprécierait autant de nonchalance.

    « -Le professeur Dumbledore vous demande… Je crois qu’il n’est pas très bien. »

    Si elle s’était écoutée, elle l’aurait envoyé au diable et lui aurait fait le sermon de sa vie. Comment pouvait-il traiter les elfes de maison comme ça?! C’étaient des êtres humains! Et puis, qu’est-ce qu’il croyait? Elle avait une vie sociale ELLE! C’est pas comme si elle serait du genre à prendre des programmes avancées durant ses vacances! … Oui bon, elle avait acheté un manuel de défense avancée, mais il fallait rester vigilent c’est tout… Quoi que, en y pensant, elle devrait un peu plus se pencher sur les potions, on sait jamais si un jour quelqu’un a besoin d’un antidote… Enfin bref! Il faisait ressortir son côté studieuse, c’était pas le moment!

    « -Il est dans son bureau et je pense qu’il faudrait faire vite. »

    Hermione avait essayé de bien tourner la phrase mais bon, Rogue prendrait sûrement ça comme un ordre. Et à première vue, il n’était pas le genre d’homme à aimer recevoir des ordres, surtout d’une de ses élèves vingt ans plus jeune que lui. Pour échapper à un nouveau pic, elle tourna doucement les talons et commença à reprendre le chemin du bureau de Dumbledore pour l’inciter à la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

N’ai pas peur. Je vais te donner le choix que je n’ai jamais eu.

avatar

Masculin AGE : 31
MESSAGES : 2898
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Mes autres comptes : Vladimir Manokova, Jazz Gates et Lord Voldemort.


MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 28th 2010, 22:34

    Allait elle le supplier de lui faire cours ? Était elle venue lui demander de lui préparer un filtre d'amour ou un poison mortel comme Charline la nuit précédente ? Attirait il vraiment tous les cas désespérés de la Terre ? Voir tous ces gens défiler devant lui, ça l'écœurait. Sous prétexte qu'il était beaucoup plus doué que le commun des mortels dans la préparation des potions, on le suppliait sans cesse de préparer une multitude de nectar différents. Lupin avec son tue loup, Charline avec ses chagrins d'amour, Hemione avec... Un Véritaserum pour faire avouer à Harry Potter qu'il l'aimait ? Cette idée lui donnait envie de vomir. Elle était bien trop intelligente pour être avec un Potter. Aucune jeune femme devrait fréquenter ce genre de personnage.

    « -Le professeur Dumbledore vous demande… Je crois qu’il n’est pas très bien. »

    Severus était tellement habitué à ce que les personnes en face de lui ne se sentent pas à l'aise, qu'il n'avait pas songé une seule seconde, que la personne qui se tenait devant lui à cet instant précis, n'était pas mal à l'aise à cause de sa présence, mais pour la raison qui l'avait conduite ici. Dumbledore avait demandé la présence du Serpentard ? Il savait très bien qu'il n'aurait pas envoyé une élève le chercher si la raison n'était pas justifiée.

    - Pourquoi le professeur Dumbledore vous aurait il envoyé vous ?

    Il allait tenter d'en savoir d'avantage, mais Hermione l'avait coupé court et avait commencé à marcher en direction des couloirs. Cette fois ci, Rogue se trouvait seul dans ses cachots à se demandait s'il devait ou non la suivre. Et évidemment, il n'avait pas d'autres choix que de suivre les ordres de la jeune femme. Car il s'agissait bien d'ordres. Mais il ne pouvait pas perdre son temps à lui faire comprendre qu'il n'appréciait pas qu'on exige quoi que ce soit de lui. Surtout pas quand cet ordre venait d'une Gryffondor, et bien plus jeune que lui, encore novice en magie, et incapable de faire la différence entre du Polynectar et une Goutte de la Mort.

    Severus s'était décidé à suivre la jeune femme, mais juste avant de quitter les cachots, il avait prit une petite fiole dissimulée dans son armoire fermée à clef, et il l'avait cachée sous sa cape. Il en aurait sans doute besoin si le vieil homme avait fait ce qu'il pensait avoir fait. Il avait entreprit de longer les couloirs, de monter les escaliers et de rejoindre le bureau du Directeur. Hermione le distançait de loin. Il avait du mal à la rattraper, mais quand une Gryffondor aussi têtue qu'elle avait décidé d'arriver rapidement quelque part, qui pouvait l'en empêcher ou la faire ralentir ? Une fois la porte du bureau du Directeur ouverte, c'est un Albus totalement épuisé qui se tenait devant le professeur et sa jeune élève.

    - Pauvre fou...

    Rogue avait marmonné cela de manière à ce qu'on ne pouvait pas l'entendre. Mais il savait très bien que Dumbledore avait une oreille plus qu'attentive, et que ça qu'il pouvait prononcer les mots aussi bas qu'il voulait, le directeur les entendraient toujours. Quoi qu'il en soit, ça ne devait pas être pareil pour la Gryffondor. D'ailleurs, que faisait elle encore là ?

    - Sortez !

    Il lui avait rendu l'appareil en prononçant ce mot sous la forme d'un ordre et sans la moindre formule de politesse. Elle avait fait tout ce chemin pour amener Dumbledore jusqu'ici, elle avait courue dans tout le château pour chercher Rogue, et elle l'avait conduit le plus rapidement possible auprès du Directeur, tout ça pour un "sortez" ? Elle allait sans doute pas en rester là, mais Severus ne bougerait pas tant qu'elle serait encore ici. Ce qui ne laissait pas grand choix à la Gryffondor.

    - Dehors !

    Avait il ajouté en voyant que la jeune femme était plutôt réticente. Et sans plus attendre, il s'était approché du Directeur de Poudlard, guettant le moindre bruit provenant de la miss je sais tout.

O_o oo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oo o_O


- Vous m'avez traité de lâche, Potter ? hurla Rogue. Lorsque votre père m'attaquait, c'était toujours à quatre contre un, alors je me demande comment vous l'appelleriez, lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/presentation-des-personnages-f4/le-maitre-de-potions-snape-t426.htm#3431 http://www.harry-potter-forum.com http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/les-amis-et-ennemis-du-serpentard-aux-cheveux-gras-t464.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-de-severus-rogue-t691.htm#6650 http://www.harry-potter-forum.com/autres-lieux-f35/charline-et-le-dessin-perdu-elliot-mckee-fe-t412.htm
Albus Dumbledore

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

avatar

MESSAGES : 3
DATE D'INSCRIPTION : 14/06/2010


MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 28th 2010, 22:54

    La jeune Gryffondore fila le plus vite possible sous les yeux du vieux directeur. Après qu’elle soit sortie, il s’accorda un long soupir de lassitude. Certains avaient peut-être raison, il se faisait bien trop âgé pour toute cette action! Et pourtant, il ne se serait pas écarté pour tout les gallions du monde. Jamais il ne pourrait laisser Harry face à son terrible destin, plus démuni que jamais. Il savait de toute façon qu’il lui restait très peu de temps. Il était donc préférable que ce temps, il le passe à tout mettre en œuvre pour que le jeune homme puisse accomplir ce pourquoi il avait été choisi. Pour qu’enfin, le monde des sorciers retrouve sa tranquilité d’antan. Et puis, il avait fait tellement d’erreurs dans le passé qu’il se devait de toue façon de venir en aide des autres à présent…
    Un court instant s’était passé avant que la jeune femme ne rentre de nouveau dans son bureau, suivi du professeur Rogue. En le voyant, le ténébreux sorcier fronça les sourcils. Il avait l’air encore plus de mauvaise humeur qu’une minute auparavant! Il dissimula tant bien que mal le sourire que cette vision lui fit, avant de dire d’un ton des plus innocent du monde:

    « -Je vous assure Severus que je ne suis pas coupable! Que voulez-vous, les méfaits du temps qui passe, voilà tout… »

    Evidemment, Albus allait lui dire toute la vérité. Mais des oreilles bien trop jeunes devaient d’abord s’éloigner. Hermione était restée à l’entrée du bureau, regardant d’un œil inquiet la scène. Cette petite avait bien trop l’habitude des combats. À son âge, elle ne devrait se soucier que de ses examens, des garçons et de tout ce qui rend l’adolescence si compliquée et merveilleuse. Il allait lui demander de partir quand on le devança, pas de la manière la plus polie du monde, évidemment.

    « -Sortez! Dehors! »


    Mais elle ne bougea pas d’un centimètre, se contentant de le regarder. Ah! La ténacité des Gryffondor! C’était incroyable de voir que, malgré la froideur et la rudesse de son professeur, elle attendait d’être certaine que tout aille bien pour s’éclipser. Pour toute réponse, il lui fit un clin d’œil. Et Hermione sortit discrètement, pas rassurée pour autant le moins du monde.
    Sa main non-blessée vint se loger dans sa poche, et il en sortit le petit étui dans laquelle était logée la bague. Il le plaça sur son bureau et le poussa vers son professeur, aussi trépignant qu’un enfant devant un jouet.

    « -J’avais raison Severus. J’en ai enfin trouvé un. Je vous concède que je n’aurais peut-être pas du me risque ce genre de folie, dit-il en bougeant sa main noirâtre. Pour autant, nous savons à quoi nous en tenir désormais… »

    Il n’était pas sûr que son professeur ne l’écoute réellement. Il s’affait plutôt autour de la blessure, à l’examiner d’un œil des plus attentif. Pourtant, cette séquelle n’était rien comparée à ce qu’ils avaient tout les deux à disposition.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

N’ai pas peur. Je vais te donner le choix que je n’ai jamais eu.

avatar

Masculin AGE : 31
MESSAGES : 2898
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Mes autres comptes : Vladimir Manokova, Jazz Gates et Lord Voldemort.


MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 28th 2010, 23:20

    A cet instant précis, le cœur du Serpentard était sans doute la chose la plus noirâtre présente dans la pièce. Il éprouvait une telle haine envers le directeur de Poudlard. Tout ça parce qu'il ne l'avait pas écouté. Ils avaient eu cette conversation avant son départ, mais il n'en avait pas tenu compte. C'était la seule personne à écouter ce que Rogue avait à dire, et ce qu'il avait prononcé n'avait pas eu le moindre effet. Il ne valait pas mieux que les autres. Un imbécile ! Comment l'un des plus grands sorciers de tous les temps pouvait se comporter comme un gamin ? Et qu'osait il lui dire pour sa défense ? Qu'il était conscient de ce qui pouvait arriver, alors que le Serpentard lui avait dit qu'il ne s'agit pas d'une possibilité mais d'une évidence ???

    - Taisez vous !

    Il avait exigé le silence alors qu'il n'était pas en droit d'exiger quoi que ce soit de cet homme qui se tenait devant lui. Mais il savait très bien que Albus voulait insinuer et ce qu'il allait dire. Cependant, il ne voulait pas l'entendre. Car rien était encore perdu. Ca n'était qu'un maléfice comme un autre. Un puissant maléfice, mais face au plus puissant des maître de potions, ça n'était qu'un simple et minuscule maléfice.

    - Montrez moi votre main.

    Son ton était toujours des plus glacial quand il s'était approché de son mentor pour ausculter sa main.Voyant que le directeur avait du mal à la maintenir en l'air, Severus s'était accroupie à ses côtés pour lui éviter tout effort inutile. Il avait sortit la fiole qu'il avait prise dans son bureau avant de venir, et il l'avait déposé dans la main valide du vieil homme.

    - Buvez.

    Des ordres. Il ne savait formuler que des ordres. Cette haine qu'il éprouvait à cet instant précis l'empêchait de prononcer autre chose. On aurait dit un père qui grondait son enfant. Car Dumbledore était réduit au stade de sorcier sans défense suite à une erreur qu'il avait commise, tout ça pour ne pas avoir écouté son professeur, même si ce dernier lui était largement inférieur. Mais la plus petite des personnes a son importance et peut même vous sauver la vie. Les minutes passaient, et Severus avait beau tourner la main du Directeur dans tous les sens, il n'arrivait pas à trouver un moyen de réparer ce qui s'était produit. La potion allait sans doute stopper le maléfice, mais il ne trouverait pas de solution pour inverser le procédé. Exténué, le Serpentard avait sortit sa baguette magique de sous sa cape, et il s'était essayé à une incantation. Elle n'avait eu aucun effet. C'était l'une de ses trouvailles, qui permettait de refermer les blessures provoquées par un des sortilèges qu'il avait inventé, le Sectusempra. Mais elle ne produisait pas le moindre effet sur la main inerte du Directeur. S'en était trop ! Rogue s'était levé d'un bond, et il avait rangé sa baguette sous sa cape, commençons à faire les cent pas dans la pièce.

    - Vous êtes un inconscient ! Je vous avais dit de ne pas mettre cet objet à votre doigt, et vous ne m'avez pas écouté ! Je devrais vous laisser ici, tout seul, sans la moindre fiole pour atténuer votre douleur ! Je devrais vous regarder souffrir et prévenir le Seigneur des Ténèbres que vous êtes sans défense, incapable de tenir une baguette magique en main, et totalement dénué de toute force physique ! Je devrais me délecter de ce tableau ! Vous ne m'avez pas écouté ! Vous êtes cupide ! C'est la vieillesse qui vous a réduit à un sorcier aussi futé qu'un Gryffondor !

    Évidemment, ça n'était pas dut tout un compliment connaissant Rogue. Car si pour Severus, les Serpentards étaient fûtés, les Gryffondor avaient le cerveau d'un moineau. En dehors de cette comparaison assez puéril, Rogue était totalement hors de ses pensées. Il n'arrivait pas à se concentrer, ni même à contenir cette rage qu'il éprouvait. Cette colère, cette haine envers cet homme. Il ne l'avait pas écouté. C'était les seuls mots qui raisonnaient dans son esprit.

    - Vous devez retourner au Square et tout de suite ! Et ne plus le quitter le temps que je trouve un remède ! Je vous l'apporterais sur place.

    Il avait dit cela d'un ton toujours aussi glacial, puis il s'était dirigé vers la porte d'un pas décidé à rejoindre ses cachots pour mettre au point une potion capable d'inverser le procédé, même s'il doutait que ce soit possible. Mais il devait essayer. Il n'avait pas le choix. Cet homme n'était plus capable de prendre soin de lui. Il fallait bien que quelqu'un le fasse à sa place.

O_o oo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oo o_O


- Vous m'avez traité de lâche, Potter ? hurla Rogue. Lorsque votre père m'attaquait, c'était toujours à quatre contre un, alors je me demande comment vous l'appelleriez, lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/presentation-des-personnages-f4/le-maitre-de-potions-snape-t426.htm#3431 http://www.harry-potter-forum.com http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/les-amis-et-ennemis-du-serpentard-aux-cheveux-gras-t464.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-de-severus-rogue-t691.htm#6650 http://www.harry-potter-forum.com/autres-lieux-f35/charline-et-le-dessin-perdu-elliot-mckee-fe-t412.htm
Albus Dumbledore

C’est amusant de ne pas respecter... Le règlement !

avatar

MESSAGES : 3
DATE D'INSCRIPTION : 14/06/2010


MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 28th 2010, 23:44

    « -Taisez-vous! Montrez-moi votre main. »

    Ah! C’était à prévoir! La colère de Rogue était plus qu’apparente. Oui, il ne l’avait pas écoute. Bien sûr, ça n’avait pas été très malin de sa part mais il valait mieux savoir dans quoi ils mettaient les pieds tous. Parce qu’il sera un temps où il ne pourra plus se lancer à la chasse aux Horcruxes. Il espérait, Merlin l’en garde!, parvenir à en trouver le plus possible avant de laisser à Harry tout le poids sur ses frêles épaules mais la tâche était quasiment impossible. Albus prit la fiole de sa main valide, et la vida d’une traite sans sourciller malgré le goût amer de la potion. Aucune de ses paroles n’auraient pu détendre le sorcier, autant jouer profil bas. Il le voyait tenter tout son possible pour inverser le maléfice. Pourtant comme lui, il savait pertinemment que c’était inutile. Ce qui avait attaqué sa main allait continuer de se propager et venir à bout de lui. Mais il se prévoyait une autre fin depuis quelques temps. Il n’en avait pas encore parlé. Ça aussi, c’était inéluctable.
    Devant ses yeux, le maître des Potions perdu toute contenance et explosa littéralement de colère. Il le laissa parler, il n’avait au fond pas vraiment tort même si ça n’avait que très peu d’importance en soit. Le sorcier allait retourner dans ses cachots lorsqu’il l’arrêta:

    « -Un instant encore Severus… »

    Il avait parlé d’un ton implacable sans pour autant être froid. Il réservait ce ton de répliques à l’ancien Serpentard. Lentement, Albus se leva de son fauteuil pour s’approcher de Fumseck, son fidèle phénix.

    « -Vous savez comme moi qu’il n’y a aucun remède. Je ne mets pas en doute vos capacités mais mon sort est scellé voilà tout, ça n’a rien de bien dramatique! Et vous savez aussi que vous n’irez pas trouvé Jedusor ce soir, du moins pas pour vous entretenir de mon état actuel. Nous avons tous les deux le même but Severus. Pas pour les mêmes motivations je vous le conçois! Et pour atteindre ce but, il y a une dernière chose que vous devrez accomplir… Je vous en demande beaucoup mon vieil ami, mais prenez cela comme les dernières volontés du vieillard que je suis. »

    Il glissa une œillade vers l’homme en noir qui semblait s’être un peu apaisé, mais très légèrement seulement, devant le discours du directeur. Ce dernier reprit sans regarder Rogue:

    « -Il y a un moment Severus où tout le monde doutera de votre position, même le Seigneur que vous prétendez servir depuis maintenant quinze ans. Et pour prouver votre allégeance à Voldemort, il va vous falloir le débarrasser d’un de ses rivaux les plus sérieux. Plus personne ne pourrait douter de vous après ça. »

    Quelqu’un d’autre que Severus Rogue n’aurait pu le faire. Mais cet homme là avait tout perdu, enfin, il avait perdu la seule chose qu’il avait réellement aimé par sa propre faute. Sa vie était maintenant consacrée à sa repentance. Et dans cette quête du pardon, l’idée de tuer le seul homme qui avait jamais eu confiance en lui était acceptable.

    « -Il se fait tard. Je ne me voie pas dans un autre endroit que Poudlard à cette heure-ci, tout comme vous. Nous reparlerons de tout ça une autre fois si vous le voulez bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

N’ai pas peur. Je vais te donner le choix que je n’ai jamais eu.

avatar

Masculin AGE : 31
MESSAGES : 2898
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Mes autres comptes : Vladimir Manokova, Jazz Gates et Lord Voldemort.


MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 29th 2010, 00:07

    Toutes les potions du monde ne pourrait pas sauver le vieil homme, et Severus le savait bien. Mais il était persuadé que quelque chose d'autre pourrait guérir le Directeur de Poudlard de ses blessures. Il lui fallait trouver quelque chose pour stopper la progression du poison dans son corps. Et il l'avait trouvée. Une simple potion. Une ridicule petite potion qu'il avait préparé avec grand soin au cas où cet instant arriverait. Il avait déjà utilisé ce remède à maintes reprises et à chaque fois, le processus c'était arrêté et la blessure avait disparue. Mais cette fois ci, elle était bel et bien là. Elle ne grandissait pas, ce qui prouvait que la potion avait fait effet, mais elle ne disparaissait pas pour autant. Les jours du Directeur étaient comptés. Peut être encore un mois, un an ou deux, mais il ne lui restait plus très longtemps à vivre. Que fera t'il le moment venu ? Qui le protégera au sein de l'Ordre quand Dumbledore ne sera plus là ? Ses pensées hantées l'esprit du Serpentard. Il aurait dû plus se soucier de l'état de santé du Directeur, mais au lieu de cela, il pensait à nouveau à lui et rien qu'à lui. Après tout il en avait bien le droit, car si on l'avait écouté, si on lui avait fait réellement confiance, tout ceci ne serait pas arrivé.

    Severus s'était stoppé dans son élan pour quitter le bureau, et il avait laissé parler le Directeur. Il lui avait même offert toute son attention, en se tournant et en lui prêtant une oreille attentive. Mais ce qui était sur le point de suivre n'allait pas du tout lui plaire. Dumbledore était il en train de lui demander de prouver sa loyauté envers le Seigneur des Ténèbres en tuant le dernier espoir de l'Ordre du Phénix ? Il était devenu fou ! Pourquoi n'avait il tout simplement pas demandé à Severus d'amener Harry au Mage Noir, d'ouvrir en grand les portes de Poudlard, et de dévoiler le mot de passe pour entrer dans le repère de l'Ordre ? Il avait perdu toute notion de ce qu'il fallait faire ou non. Cet homme n'était plus capable de prendre la moindre décision. Et pourtant, il semblait sûr de lui et comme à son habitude. Ce qui inquiétait d'avantage le Serpentard.

    - Et vous souhaitez que je prouve ma loyauté envers le Seigneur des Ténèbres maintenant, ou quand on vous aura enfermé pour divagation ?

    Car oui, il divaguait. Et Rogue en avait assez. Il ne pouvait plus continuer à écouter ces stupidités qui sortaient de la bouche de son mentor. Il lui fallait quitter cette pièce. Et c'est ce qu'il avait fait après avoir regardé Albus d'un air de plus cruel. Il n'éprouvait aucune pitié pour lui, que de la colère. Et il était sortit du bureau en claquant la porte derrière lui d'un geste rapide de sa baguette magique. Ca avait fait trembler le couloir dans lequel il marchait. Il aurait dû se précipiter jusqu'à ses cachots pour tenter de trouver une potion ou quelque chose qui permettrait de faire retrouver sa lucidité au Directeur de Poudlard, mais il savait très bien qu'il chercherait en vain. Car le Directeur avait toute sa tête, et son plan n'était pas des plus bête. Il savait que ce jour viendrait, tôt ou tard, où il devrait prouver sa loyauté envers le Seigneur des Ténèbres. Mais il espérait que ça serait d'une autre manière, et bien plus tard. Il allait avoir tout le loisir de penser à cela, quand à maintenant, il pourrait se contenter de passer ses nerfs sur le premier Gryffondor qui passerait par là. En plein été, ça devrait se trouver facilement, non ?

    - Vous n'avez rien à faire ici, miss Granger. Je pensais avoir été bien clair. Mais peut être qu'en passant tous vos samedi matins de la rentée dans mon bureau, vous apprendrez à obéir aux ordres de vos professeurs, même quand vous n'êtes pas en période scolaire ?

    Il avait sentit une présence derrière lui, et il se doutait que ça serait elle. Après tout, il était persuadé bien avant de quitter le bureau qu'elle serait encore là une fois qu'il en sortirait. C'était une fouineuse. Elle ne pouvait pas s'empêcher de mettre son nez dans toutes les affaires qui ne lui regardaient pas. Surtout quand il s'agissait d'une personne à qui elle tenait. Et Dumbledore devait faire partit de ces personnes. Elle irait sans doute tout raconter à Potter et Weasley une fois en dehors de Poudlard. Les Gryffondor n'ont jamais été capable de tenir leur langue. Cependant, peut être qu'en jouant sur l'intimidation... Rogue c'était tourné vers la jeune femme, qui était désormais bien visible.

    - Vous n'avez rien vue. Vous n'êtes pas censée être ici. Si vous dites quoi que ce soit à ce Potter ou à un de ces rouquins sans avenir, je vous empêcherai de poursuivre vos études dans cette école. Vous m'avez bien compris ??

    Et les ordres avaient refait surface. Il ne connaissait que cela et le ton agressif de sa voix.

O_o oo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oo o_O


- Vous m'avez traité de lâche, Potter ? hurla Rogue. Lorsque votre père m'attaquait, c'était toujours à quatre contre un, alors je me demande comment vous l'appelleriez, lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/presentation-des-personnages-f4/le-maitre-de-potions-snape-t426.htm#3431 http://www.harry-potter-forum.com http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/les-amis-et-ennemis-du-serpentard-aux-cheveux-gras-t464.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-de-severus-rogue-t691.htm#6650 http://www.harry-potter-forum.com/autres-lieux-f35/charline-et-le-dessin-perdu-elliot-mckee-fe-t412.htm
Hermione Granger

I make a choice, a long time ago and this choice is called: freedom


avatar

MESSAGES : 388
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

COPYRIGHT : Cheeky

MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 29th 2010, 21:20

    Bien malgré elle, Hermione était sortie après que son directeur lui ai fait comprendre qu’il le fallait d’un clignement de l’œil. Que Rogue lui parle comme ça ne la choquait pas vraiment. Après tout, ça faisait déjà cinq ans qu’elle supportait sans rechigner ses sautes d’humeurs. En fait non, ça n’étaient pas des sautes d’humeurs parce qu’il n’en changeait jamais. Disons plutôt que cela faisait cinq ans qu’elle supportait sa constante colère, sa froideur permanente. Si le Maître des Cachots parvenait facilement à faire sortir Harry, son meilleur ami, ou Potter comme il l’appelait, de ses gonds, c’était un autre tour de manche avec elle. Même si elle n’aurait pas été contre un peu plus de politesse, ça n’avait pas vraiment d’importance à ses yeux et puis, elle était d’un tempérament trop calme et patient pour qu’elle s’énerve pour ça. Elle exécuta donc les ordres du ténébreux sorcier et sorti… pour attendre dans le couloir. Oui, elle était trop inquiète pour le professeur Dumbledore pour partir sans savoir si il allait mieux!
    Un instant après sa sortie, des éclats de voix se firent entendre. Assez mouvementée comme conversation… La petite sorcière n’arrivait à rien distinguer bien sûr, et ne le cherchait pas. Elle n’était pas la pour espionner hein! Elle se faisait juste un peu de soucis. Elle n’eut pas très longtemps à attendre. En dix minutes environ, c’était fini, et elle entendit la statue gardant l’entrée du bureau pivotée. Il n’avait pas posé ses yeux sur elles que déjà il l’agressait. Bon c’est vrai, ça n’était pas vraiment sa place. Mais on lui avait demandé de l’aide alors c’était normal qu’elle attende au moins un petit checking de la situation en retour! Mais c’était Rogue, il ne l’entendait pas de la même manière. Et comme à son habitude, il la menaça. C’était fou quand même comme cet homme n’arrivait pas à trouver un autre moyen de communication que les menaces! Il avait été élevé par des yakusas japonais ou quoi? Peut-être des mafieux italiens… Oui, elle s’éloignait En tout cas, la perspective de passer tous ses samedis matin en sa compagnie à lui n’était pas des plus alléchante!

    « -Je voulais juste savoir si vous aviez réussi à améliorer l’état du professeur Dumbledore. »

    Il se tourna vers elle, et Hermione ne se démonta pas. Elle soutenu ses iris si sombres de son regard chocolat sans l’ombre d’une crainte. De toute façon, des retenus ça n’étaient pas non plus la pire chose qui pouvait lui arriver, et sûrement qu’il en aurait marre avant elle…
    L’ancien Serpentard se surestimait peut-être un peu beaucoup sur ce coup-là. Dumbledore n’accepterait jamais qu’il renvoie une élève juste pour ça. Et puis, comment est-ce qu’il pouvait croire qu’elle allait tout raconter! Qu’il la déteste en tant que Gryffondor, soit, mais il l’avait eu assez souvent dans sa salle de classe pour savoir qu’elle n’était pas idiote au point de crier une information comme ça! Surtout pas les temps qui couraient.

    « -Le professeur Dumbledore m’a déjà demandé d’être discrète et je le serais. Je ne suis pas idiote, professeur. Après ce qu’il s’est passé en juin, je me rend bien compte que parler de l’état du directeur sans méfiance pourrait nous être fatal. Je ne suis pas une enfant, inutile d‘en venir aux menaces. »

    Oui bon, elle s’était un peu emportée sur la fin, mais il était énervant lui aussi à lui promettre les pires sévices! En tout cas, elle l’avait inclus dans le nous sans faire part de ses soupçons sur sa loyauté au sein de l’Ordre. La rouge et or avait décidé de faire confiance à la sagesse de Dumbledore. Après tout, un homme de plus de cent vingt ans savait qui méritait sa foi ou non.
    Bon, il allait falloir qu’elle sorte d’ici maintenant. Molly allait la tuer. Il fallait qu’elle rentre au Square par la cheminée de la librairie mais maintenant, celle-ci devait être fermée et la mère Weasley avait été claire: le réseau de cheminée reliant Pré au Lard et le quartier général de l’Ordre ne resterait ouvert que durant 10 minutes à une heure bien précise, pour des raisons de sécurités évidentes. Maintenant, il allait falloir qu’elle trouve un autre moyen de rentrer là-bas…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

N’ai pas peur. Je vais te donner le choix que je n’ai jamais eu.

avatar

Masculin AGE : 31
MESSAGES : 2898
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Mes autres comptes : Vladimir Manokova, Jazz Gates et Lord Voldemort.


MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juin 29th 2010, 23:05

    Hermione avait beau dire qu'elle n'était pas un enfant, ça ne faisait pas d'elle une adulte pour autant. Severus n'aimait pas travailler avec les membres de l'Ordre, et il détesterait encore plus devoir travailler avec des élèves. La plupart d'entre eux ne seraient même pas capable de faire fuir un Détraqueur, et ils ne tiendraient pas plus de quelques secondes face à un Mangemort. Cela dit, il avait eu vent de ce qui c'était passé au Ministère, et il avait appris qu'un petit groupe d'élèves avait réussi à tenir le coup face à des Mangemorts dont Lucius Malefoy et Bellatrix Lestrange. Il avait beau faire confiance à Dumbledore, mais quand ce dernier lui avait raconté ce qui s'était passé, il ne l'avait pas cru. Il lui avait fallu attendre d'être au Manoir Malefoy et de voir le Seigneur des Ténèbres dans une rage folle pour se rendre compte que le Directeur de Poudlard ne mentait pas. Comment de simples gamins avaient réussi à résister à Bellatrix Lestrange ? C'était pathétique et humiliant pour le Seigneur des Ténèbres.

    Il allait lui falloir trouver quelque chose de logique pour expliquer la situation de Dumbledore à cette miss je sais tout. Elle ne laissera sans doute pas tomber avant qu'il lui dise quelque chose de censé. Et il comptait bel et bien le faire. Il ne restait qu'à trouver quoi. En attendant, il la dévisageait, la laissant parler la première et l'observant de cet air glacial, sans laisser apparaître la moindre émotion sur son visage. Sa soirée, il avait prévu de la passer d'une autre manière. Il devait terminer rapidement de préparer la potion tue loup pour Lupin, afin de se rendre encore plus rapidement au Manoir Malefoy. Le Seigneur des Ténèbres lui avait demandé d'être présent pour sa rencontre avec Drago, le fils de Lucius. Il ne savait pas du tout de quoi il allait être question, mais ça semblait important. Et apparemment, Voldemort avait des projets pour Severus. Ca l'inquiétait d'avantage, mais d'un autre côté, les récents événements survenus au Ministère lui donnait l'avantage, car il n'y était pas, ce qui lui permettait d'être encore apprécié par le Mage Noir. Pas comme ses deux autres fidèles Mangemorts, Lucius et Bellatrix.

    - Les potions sont la clef d'une bonne santé. Certains sorciers jugent bon de faire trop d'efforts quand ils ne sont plus en âge de pratiquer de la Magie. Mais heureusement pour quelques privilégiés, ils arrivent encore à faire plus que ce que leur âge leur permet. Et c'est le cas du Professeur Dumbledore. Une simple potion l'a déjà remise en forme.

    C'était simple, impossible à croire, mais d'un côté, que pouvait elle bien penser de l'état de santé de Dumbledore ? Elle avait vue sa main, et ensuite ? Ca lui permettait de faire un jugement sur ses capacités à pratiquer la magie ? Un sorcier n'avait besoin que d'une seule de ses mains. Et le plus puissant de tous les sorciers pourrait facilement jongler d'une main à une autre s'il venait à perdre l'usage de l'une d'entre elles. Il n'y avait pas de raisons de s'inquiéter. La seule personne qui pourrait réellement s'inquiéter pour Albus serait celle qui saurait exactement ce qui lui est arrivé. Et en dehors de Rogue, il n'y avait pas d'autres personnes. Dumbledore ne ferait pas l'erreur de parler de ses soucis à un autre membre de l'Ordre. Et surtout pas à ce loup puant qui dirige son Ordre.

    - Rentrez chez vous ! Il est tard et les rues ne sont plus sûres à cette heure ci !

    Etait il inquiet pour la miss je sais tout ? Non, pas du tout. Mais Dumbledore savait sans doute qu'elle était restée derrière la porte à attendre pour avoir de ses nouvelles. Et il se doutait qu'elle sauterait sur Rogue dès sa sortie pour savoir ce qu'il en était. Si on ne revoyait plus la jeune femme, les regards se tournerait sans doute vers lui. Et il ne pouvait pas se permettre de se mettre le professeur à dos. Il n'allait quand même pas lui proposer de la raccompagner. Il ne pouvait pas non plus la laisser rester à Poudlard. Elle ne pouvait pas transplaner, ni utiliser les cheminées de l'école. Il ne lui restait pas grand chose comme solution. Elle était chanceuse. Un simple "bonne chance" lui suffirait n'est ce pas ?

    - Vous attendez quoi ?

    Ben oui, un "bonne chance" pour Rogue, c'est un "foutez moi le camps" ! C'est sa manière à lui d'être aimable avec les gens. Elle allait quand même pas crécher dans ce couloir.

O_o oo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oo o_O


- Vous m'avez traité de lâche, Potter ? hurla Rogue. Lorsque votre père m'attaquait, c'était toujours à quatre contre un, alors je me demande comment vous l'appelleriez, lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/presentation-des-personnages-f4/le-maitre-de-potions-snape-t426.htm#3431 http://www.harry-potter-forum.com http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/les-amis-et-ennemis-du-serpentard-aux-cheveux-gras-t464.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-de-severus-rogue-t691.htm#6650 http://www.harry-potter-forum.com/autres-lieux-f35/charline-et-le-dessin-perdu-elliot-mckee-fe-t412.htm
Hermione Granger

I make a choice, a long time ago and this choice is called: freedom


avatar

MESSAGES : 388
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

COPYRIGHT : Cheeky

MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juillet 11th 2010, 10:24

    Elle n’était pas dupe. Une simple potion ne pourrait pas venir à bout de son état comme ça. Le directeur était peut-être très âgé mais il avait encore toute sa vitalité,=. Bien sûr, elle ne savait pas ce qui était exactement arrivé à Dumbledore, mais elle avait vu sa main, et le malice qui l’avait causé devait être très puissant. Et sûrement basé sur une magie des plus noires possibles… Au début de l’été, le vieil homme avait dû affronter le Seigneur des Télèbres lui-même. Et niveau sortilège interdit ou condamnable, il devait s’y connaître lui! De multiples hypothèses se formaient dans sa tête, certaines vraiment inventives, et tout ça sous les yeux de son professeur de potion.

    « - Rentrez chez vous ! Il est tard et les rues ne sont plus sûres à cette heure ci ! Vous attendez quoi ?»


    Oui ben, plus facile à dire qu’à faire ça! Avec toute cette histoire, elle s’était mise dans un beau pétrin maintenant! Elle était à des centaines de kilomètres du Square Grimmaud, et le portoloin qui devait la ramener à destination était parti, sans elle, depuis bien longtemps! Molly allait retourner tout le pays si elle ne rentrait pas au plus vite! Elle allait la tuer à son retour ou alors pire, elle allait lui interdire de se rendre de nouveau à la librairie pour tout le reste des vacances… Oh non! Non, non, non et non! Il lui était impossible de rester sans bouquin encore tout un mois! À cette pensée, ses yeux s’agrandir de peur. Dumbledore serait incapable dans son état de la ramener, même si c’était le sorcier le plus puissant qu’elle connaissait, transplaner dans son état et de plus avec un passager, était vraiment trop dangereux. Mais en même temps… demander de l’aide à Rogue était encore PLUS dangereux! Bon ben… quand il fallait y aller…

    « -Je… »


    Finalement, la perspective de rester enfermée au château jusqu’à la fin des vacances n’était pas si déplaisante. Personne n’était là, la petite sorcière pourrait donc déambuler à sa guise dans les couloirs sans que personne ne vienne l’embêter. Et puis, elle pourrait enfin passer ses journées et ses nuits dans la bibliothèque sans se soucier de louper un cours ou que Mme Pince ne vienne la mettre dehors! Elle connaissait même le chemin des cuisines, les elfes ne seraient sûrement pas contre qu’elle se nourrisse un peu! Ah oui, et comme ça, elle pourrait aussi leur parler des droits pour lesquels ils devraient tous se battre, la SALE n’avançait pas beaucoup ces derniers temps…
    Le regard sombre de son professeur se braqua sur elle, et Hermione plongea son regard dedans. Et soupira très longuement. Elle allait devoir demander de l’aide à Rogue. C’était la pire des choses qui pouvait lui arriver. Mais en même temps, il était membre de l’Ordre et avait donc accès sans difficulté au quartier général.

    « -Mon portoloin est partit sans moi avec toute cette histoire… Et vous savez bien que le réseau de cheminée est fermé au Square… Alors je… je… »

    Elle aussi allait avoir besoin d’une potion après ce qu’elle allait dire!

    « -J’aurais besoin de votre aide pour rentrer. »

    En même temps, ça le ferait un peu sortir de ses cachots non? Severus Rogue ne devait pas être du genre à avoir une vie sociale des plus palpitante alors bon. Mais il n’était pas non plus du genre à jouer la nounou, surtout pour une gryffondore. Enfin, il aurait toute la possibilité de lui enlever un nombre incalculable, et encore inexistant, de point sur la route



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

N’ai pas peur. Je vais te donner le choix que je n’ai jamais eu.

avatar

Masculin AGE : 31
MESSAGES : 2898
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2010

ILLUSTRATION PERSONNELLE : Mes autres comptes : Vladimir Manokova, Jazz Gates et Lord Voldemort.


MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Juillet 20th 2010, 14:07

    Severus s'était pendant un instant, demandé, s'il n'avait pas entendu une jeune femme, Gryffondor qui plus est, de la raccompagner chez elle, dans un certain repère tenu secret où sa présence, sans etre préparée, pourrait causer sa perte. Mais au vue du regard que lui avait porté Hermione Granger, ce dernier se doutait bien qu'il n'avait pas rever. Severus avait plongé son regard dans celui de la jeune femme, sans sourciller, ni meme laisser échapper la moindre expression. Il voulait lui faire comprendre que la seule chose qui lui passait dans la tete en ce moment, était cette réplique : "vous vous fouttez de moi ?" Mais il ne l'avait pas prononcé à voix haute, car tout bien réfléchi, que lui restait il comme solution ?

    Si Hermione rentrait par un autre moyen, et qu'elle se ferait coincer par des Mangemorts ou autre, Rogue serait tenu pour responsable, car Dumbledore savait qu'il avait été la dernière personne à la voir. Il savait aussi que Rogue refuserait d'aider une Gryffondor, qui plus est la miss je sais tout. Sans doute une des plus casse pied de ses élèves. Elle savait tout sur tout, et elle croyait en savoir plus que lui sur les potions. Comme si c'était possible... Severus était devant un dilemme : se faire tuer par l'Ordre pour l'avoir abandonnée, ou la raccompagner, passer pour une baby sitter, et mourrir de honte. Pour la honte, il avait déjà assez donné durant toute sa jeunesse. Et grace à ce chers Potter, il s'en était souvenu l'année précédente. Grace à ce Potter, et à Dumbledore, qui l'avait forcé à donné des cours à Harry pour que Voldemort ne puisse pas lire dans ses pensées. Tsss... Aucun Gryffondor arriverait à faire une telle prouesse. Et pourtant, Harry y était arrivé, mais Severus se doutait que c'était un coup de chance, et rien d'autre. La prochaine fois, il en mourrait.

    Contre toute attente, Severus laissa échapper un léger sourire, qui devait plus faire peur qu'autre chose. Une idée lui avait traversée l'esprit. Cette professeur qui venait sans cesse le harceler pour lui raconter ses déboires. Charline ! Elle devait sans doute pouvoir lui rendre ce petit service ! Rogue était très excité à l'idée de pouvoir enfin se débarasser de cette miss je sais tout, mais plus il réfléchissait, et plus son sourire disparaissait. Charline ne faisait pas partit de l'Ordre. Ni ce ridicule type qui lui courrait après avec la langue pendue et un peu de bave au coin des lèvres. Donc qui pourrait l'aider ? Minerva n'était pas là, les autres membres de l'Ordre non plus, et Dumbledore était trop épuisé. Il pouvait toujours contacter Sirius, mais l'idée de faire une telle chose disparue aussi rapidement de son esprit qu'elle était apparue. Il ne lui restait plus qu'une solution :

    "Sachez miss Granger que vous me le payerez. Je ne sais pas encore quand, ni comment, mais vous me le payerez !"

    Il avait bien insisté sur ce dernier mot avant de tendre sa main vers la jeune femme pour qu'elle le touche et qu'ils transplanent. Elle n'avait pas l'air prete à lui donner sa main, mais Severus, ne voulant pas perdre plus de temps, lui pris de force. Il en avait profité pour la fusiller du regard avant de glisser sa main sous sa cape en direction de sa baguette magique. Il l'avait sortie rapidement. Si quelqu'un était passé par là à cet instant précis, il aurait pu se demander ce que faisait cette élève avec ce professeur, main dans la main en plein milieu du couloir, et à cette heure ci. Mais Severus se serait empressé de leur expliquer qu'il voulait l'aider à transplaner. Rien de plus. C'était quelque chose de banal et sans doute habituel de voir deux personnes se tenir la main pour transplaner en plein coeur de... Poudlard !!!! Roooh non mais rooh !! C'était à ce moment là, au plus ridicule de la situation, que Severus avait compris pourquoi Hermione ne voulait pas lui donner la main. Ils étaient encore dans Poudlard. Et à moins qu'il veuille lui tenir la main jusqu'à l'extérieur du pour qu'ils puissent transplaner, d'ici ils y arriveraient pas.

    "Pitoyable !"

    Avait il ajouté tout en tirant la miss je sais tout vers l'extérieur. Et en se rendant compte qu'il lui tenait encore la main, il l'avait lachée.

    "Un mot et vous finirez dans une fiole réservée aux crapauds !"

    Cette fois ci il était partit, bien devant elle, en direction de la sortie. Il s'était assez ridiculisé pour la soirée, et cette jeune fille à la main douce l'ennuyait au plus haut point. Il allait faire quoi ensuite ? Débarquer devant le Square ? Ouvrir la porte ? Faire entrer Hermione, dire à Sirius de ne pas s'inquiéter, qu'elle était entre de bonnes mains ? Et ensuite, rentrer chez lui ou revenir dans ses appartements à Poudlard ? Tss... La nuit allait etre longue et... Pitoyable !

O_o oo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oOo o_O -- O_o oo o_O


- Vous m'avez traité de lâche, Potter ? hurla Rogue. Lorsque votre père m'attaquait, c'était toujours à quatre contre un, alors je me demande comment vous l'appelleriez, lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harry-potter-forum.com/presentation-des-personnages-f4/le-maitre-de-potions-snape-t426.htm#3431 http://www.harry-potter-forum.com http://www.harry-potter-forum.com/amis-et-ennemis-f12/les-amis-et-ennemis-du-serpentard-aux-cheveux-gras-t464.htm http://www.harry-potter-forum.com/les-collections-et-vos-historiques-f95/inventaire-de-severus-rogue-t691.htm#6650 http://www.harry-potter-forum.com/autres-lieux-f35/charline-et-le-dessin-perdu-elliot-mckee-fe-t412.htm
Hermione Granger

I make a choice, a long time ago and this choice is called: freedom


avatar

MESSAGES : 388
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2010

COPYRIGHT : Cheeky

MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   Août 7th 2010, 13:28

    Un sombre abîme l’engloutissait totalement. De ses deux iris noires, il était en train de la foudroyer. Non, elle ne l’avait pas insulté. Elle ne l’avait pas non plus pris en traître, ou lui avait lancé un quelconque maléfice. Pire que ça en y pensant. Elle, Hermione Granger, Gryffondore, Miss-Je-Sais-Tout, qui plus est meilleure amie de Harry Potter, fils de James Potter, lui avait demandé de l’aide, à lui, Severus Rogue, Directeur de la maison Serpentard, maître des Potions, Mangemort et de surcroît, ennemi juré du défunt James Potter. Alors il n’y avait vraiment rien d’étonnant à ce qu’il lui fasse les gros yeux! Elle s’apprêtait à tourner les talons pour s’enfuir en courant, persuadée qu’il allait dégainée sa baguette pour l’attaquer purement et simplement quand l’improbable se produit.

    Rogue sourit.

    Le cœur de la demoiselle fit un tressaut. Ça c’était pas bon. Pas bon du tout. Il allait la tuer. Ou pire, la livrer à Voldemort. Ou pire encore! L’enfermer à tout jamais dans ses cachots pour tester sur elle de nouvelle concoctions à des fins très étranges. Mais finalement, et bizarrement à son grand soulagement, les traits de l’homme prirent de nouveaux des aspects plus martyrisés. Quoi qui lui soit passé par la tête, ça n’était pas resté très longtemps. Dieu merci!

    "Sachez miss Granger que vous me le payerez. Je ne sais pas encore quand, ni comment, mais vous me le payerez !"

    Ah ça c’était plus de la nature de Rogue. Hermione se doutait bien qu’elle allait en entendre parler, mais bon, elle n’avait pas vraiment le choix. Il fallait juste faire avec, se taire, faire ce qu’il dit et… Pourquoi est-ce qu’il lui tendait sa main? Il prenait son rôle de nounou vraiment à cœur ou avait-il tout simplement oublié qu’il était impossible pour quiconque, excepté Dumbledore peut-être, de transplaner dans l’enceinte de l’école? Qu’Harry et Ron n’ai pas lu l’Histoire de Poudlard passait encore, mais que lui ne l’ai pas fait était totalement…. C’est sa main qui se retrouvait dans celle de son professeur? À ce moindre contact, les joues de la petite lionne s’embrasèrent. Rien de confus hein! C’était dû… au choc thermique! La tiédeur avait rencontré la peau glacé du sorcier. Oui voilà, c’était sûrement ça. C’était logique… non?

    "Pitoyable ! Un mot et vous finirez dans une fiole réservée aux crapauds !"


    Elle avait à peine comprit ses paroles. Il avait commencé à la tirer comme une boulet à travers les couloirs du château avant de se rendre compte qu’il tenait toujours sa main. À cette pensée, il la lâcha subitement, l’air de plus en plus en colère avant de reprendre les bonnes vieilles habitudes et de la menacer. Oui, c’était certain! Dès qu’elle allait enfin sortir d’ici, Hermione allait s’empresser d’envoyer un hibou à Rita Skeeter pour lui raconter sa « folle nuit à travers tout Poudlard main dans la main avec Severus Rogue »! À croire qu’il la prenait vraiment pour une imbécile.

    Elle se mit à devoir trottiner pour le rattraper. Dans un tournoiement de cape digne des plus célèbres stars hollywoodiennes, Rogue s’était élancé dans le grand hall, avait ouvert la porte d’une mouvement de baguette, et s’était engagé dans le parc. Hermione était juste derrière lui, à un pas seulement. La nuit était tombé, et il faisait assez frais maintenant. L’atmosphère était d’autant plus froide qu’elle était avec son professeur de potion. Mais ça pouvait être pire. Elle pourrait être avec… Non en fait, ça pouvait être difficilement pire. Ils arrivèrent finalement devant les grandes grilles délimitant l’enceinte de l’école. Sans oser le regarder, elle lui tendit la main, contrôlant la rougeur de ses pommettes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca n'est certainement pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre Animal Préféré
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» URGENT! TJS PERSONNE PR 7 beaux vieux minous suite décès, 67
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Harry Potter :: Jeu de Rôle : Le Château Poudlard, ses environs et les Boutiques :: Salles de cours & Bureaux :: Bureau du directeur-
Sauter vers: